Life

Un algorithme nous fait voir l'invisible [VIDEO]

Cécile Dehesdin, mis à jour le 13.03.2013 à 15 h 05

Une équipe de scientifiques du laboratoire de sciences de l'informatique et d'intelligence artificielle du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a mis au point un système qui permet de déceler des mouvements jusque-là invisibles, rapporte le blog Bits du New York Times

Prenez par exemple un nouveau-né qui dort dans son berceau. En vidéo, on perçoit à peine sa respiration. Mais quand on amplifie cette vidéo grâce à un algorithme qui augmente la couleur et le mouvement, le visage du bébé devient tout rouge à chaque battement de son coeur.

Le système se concentre sur des pixels spécifiques d'une vidéo sur un temps donné: image par image, il identifie les changements de couleur et les multiplie par cent, ce qui fait qu'un passage subtil à du rose pâle devient du pourpre (le processus est décrit en détails dans l'étude des chercheurs).

Le processus d'amplification s'appelle Eulerian Video Magnification:

L'équipe a d'abord développé le programme pour surveiller la santé de nouveaux-nés sans avoir à les toucher, mais se sont rapidement rendus compte que l'algorithme pouvait être appliqué à d'autres vidéos pour révéler des mouvements imperceptibles.

Depuis la présentation du programme lors d'une conférence à l'été 2012 –et les améliorations qui ont suivi–, l'équipe a été contactée à de nombreuses reprises par des personnes souhaitant savoir s'il pouvait être utilisé dans des domaines aussi variés que la santé et la détection de mensonge.

Certains ont même demandé à Michael Rubinstein, l'un des co-auteurs du projet, s'il pourrait être utilisé avec les lunettes Google pour voir les mouvements du visage d'une personne en jouant aux cartes:

«Les gens veulent pouvoir analyser leur adversaire au poker ou au blackjack, et savoir s'il triche ou pas juste par la variation de son rythme cardiaque.»

Les chercheurs travaillent sur une appli mobile pour partager plus largement leur découverte. L'un des financiers du projet, le constructeur taïwanais d'ordinateurs Quanta Research Cambridge, permet sur son site web de charger vos propres vidéos pour ensuite les faire passer dans le programme.

Cécile Dehesdin
Cécile Dehesdin (610 articles)
Rédactrice en chef adjointe
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte