Culture

Comment Auto-Tune a conquis les charts

Temps de lecture : 2 min

Auto-Tune-Evo_1 par kevin via Flickr cc
Auto-Tune-Evo_1 par kevin via Flickr cc

T-pain, Ke$ha, Lil Wayne et même le groupe indie-folk Bon Iver, il est difficile de trouver un musicien qui n’utilise pas Auto-Tune.

Un article de The Verge, blog consacré aux nouvelles technologies, explore le phénomène débuté en 1998 avec Believe de Cher. A l’époque, les producteurs n’admettent pas qu’il s’agit d’Auto-Tune, alors tout nouveau plug-in sur Pro-Tools, le logiciel standard d’enregistrement pour l’industrie musicale.

The Verge rappelle que chaque décade de musique électrifiée a eu son logiciel de modification vocale. Le vocoder par exemple, très utilisé par Kraftwerk dans les années 1970, peut être confondu avec Auto-Tune réglé sur le maximum. Mais Auto-tune sert surtout à régler discrètement la justesse. La mode des accents robotisés qui fait toujours rage devrait un jour ou l’autre s’estomper.

En revanche, certains craignent que la musique se retrouve irrémédiablement uniformisée. Des genres musicaux tels que le blues, n’auraient jamais pu voir le jour si Auto-Tune avait, comme aujourd’hui, servi à effacer chaque fausse note.

Pamela Duboc

Newsletters

Mon petit chat est mort

Mon petit chat est mort

[Blog, You will never hate alone] Je ne sais pas s'il m'aimait, et à dire vrai, je m'en fiche royalement. Je sais seulement que tous les deux, nous étions inséparables.

Les BD de cette rentrée littéraire à dévorer (et celles à recycler)

Les BD de cette rentrée littéraire à dévorer (et celles à recycler)

Notre sélection des meilleures BD de la rentrée 2018, sans oublier quelques déceptions.

Jet Li a refusé de jouer dans Matrix pour rester maître de ses mouvements

Jet Li a refusé de jouer dans Matrix pour rester maître de ses mouvements

L’acteur chinois redoutait de se faire déposséder de ses techniques d’arts martiaux si un studio américain les numérisait.

Newsletters