Life

Un couple d’astronautes autour de Mars pour Noël 2018

Pamela Duboc, mis à jour le 28.02.2013 à 13 h 54

Curiosity survole Mars - Capture d’écran du film 7 Minutes of Terror, à propos de l'aterrissage du rover Curiosity. NASA.

Curiosity survole Mars - Capture d’écran du film 7 Minutes of Terror, à propos de l'aterrissage du rover Curiosity. NASA.

Un couple pourrait voler autour de Mars en décembre 2018. Un couple qui aurait de préférence prouvé sa solidité avant le départ le 5 janvier 2018. En effet, la mission proposée par Dennis Tito, le premier touriste de l’espace qui avait dépensé 20 millions de dollars pour 6 jours dans la Station spatiale internationale en 2001, promet d’être des plus inconfortables.

Wired rapporte que pendant 501 jours, les deux astronautes embarqués par la fondation privée Inspiration Mars occuperont un volume vide d’environ 16m3. Si l’espace est cubique, il y aurait à peu près 6m2 au sol. Rien de si choquant pour un Parisien, mais deux Américains pourraient avoir du mal à passer un an et demi dans un espace plus petit que leur salle de bain. La fondation Inspiration Mars sous-titre son projet «A mission for America» et précise sur son site web que l’équipage sera américain.

D’après The Guardian, Dennis Tito aurait insisté sur la nécessité d’agir vite: «Il n’y a pas de temps à perdre. C’est le moment.» L’alignement entre Mars et la Terre en 2018 permettra le voyage aller-retour le plus court avant 2031.

Il reste cependant de nombreuses inconnues. D’une part, le financement. Le projet prévoit seulement de voler à 160km au-dessus de la surface martienne. Il coûtera donc probablement moins cher que la mission de la Nasa (2,5 milliards de dollars) qui avait fait atterrir le rover Curiosity sur Mars en août 2012. Il n’est pourtant pas certain qu’Inpiration Mars parvienne à rassembler les centaines de millions de dollars nécessaires.

D’autre part, la sécurité des astronautes. Un des dangers principaux lors de ce voyage viendra des radiations qui traversent l’espace en permanence. Si nous en sommes protégés par le champ magnétique terrestre, tout comme les habitants de la Station spatiale internationale, les astronautes en mission vers Mars les recevront de plein fouet. Une baisse des défenses immunitaires et de la fertilité pourraient résulter de cette exposition aux radiations cosmiques et solaires, et des cancers pourraient apparaître.

D’après Wired, il y aurait une chance sur huit pour qu’une «mégatempête» solaire ait lieu d’ici 2020. Si cela devait arriver alors que les deux voyageurs sont dans l’espace, l’arrivée massive de radiations et de particules chargées pourraient provoquer chez eux des vomissements, des brûlures et potentiellement la mort. Même de petites tempêtes pourraient avoir des effets négatifs sur la santé des astronautes. La probabilité qu’ils en fassent l’expérience est cependant faible, car le Soleil sera au plus bas de son activité cyclique lors du voyage. Les chercheurs devront trouver des traitements médicaux pour contrebalancer les effets des radiations.

Les pertes musculaires et osseuses provoquées par l’apesanteur devront aussi être limitées par des exercices physiques quotidiens. Les premiers plans de la capsule n’ont pas encore déterminé d’espace où les installer.

Les ingénieurs devront également améliorer le système de recyclage de l’urine en eau.

Enfin, il n’existe pas encore de lance-fusée capable d’envoyer les 10 tonnes du véhicule spatial dans l’espace. Wired rapporte que l’entreprise SpaceX prévoit cependant d’en construire un d’ici quelques années. S’il n’était pas prêt, le matériel pourrait être envoyé en deux parties, une pour le fuel et les moteurs, l’autre avec la capsule d’habitation. Plus compliquée, la mission reviendrait alors beaucoup plus cher.

Si le projet aboutissait, ce serait la première fois qu’une entreprise privée finance une mission spatiale que les agences gouvernementales ne pouvaient pas accomplir.

Pamela Duboc
Pamela Duboc (60 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte