Life

Les dauphins s’appellent-ils par leurs prénoms ?

Pamela Duboc, mis à jour le 25.02.2013 à 14 h 01

Bottlenose dolphins catch a wave.  Bird Brian. Licence Creative Commons

Bottlenose dolphins catch a wave. Bird Brian. Licence Creative Commons

Parmi les sifflements aigus et les cliquetis émis par les dauphins, il y a un riff spécifique à chaque individu, répété à longueur de journée. Cet «appel signé» intrigue et divise les chercheurs depuis sa découverte il y a cinquante ans: servirait-il à identifier chaque animal, à la manière du prénom chez les humains?

Rapportée par Wired, une étude de Stephanie King et Vincent Janik, de l’Université de Saint Andrews en Ecosse, apporte de nouveaux éléments. Entre 1984 et 2009, les scientifiques ont capturé puis relâché des grands dauphins (Tursiops truncatus, l’espèce qui jouait dans Flipper) dans la baie de Saratosta en Floride. Les animaux étaient séparés, dans deux filets différents, pendant une centaine de minutes. Ils s’entendaient mais ne pouvaient pas se voir. L’analyse des appels émis par les dauphins montre qu’ils utilisent non seulement leur signature mais sont aussi susceptibles de copier aussi celle de leur compagnon, surtout s’il s’agit d’un petit et de sa mère ou de deux mâles alliés.

Citée dans Science Now, le blog d’actualités du journal Science, Stephanie King pense que: «cela montre qu’ils veulent rejoindre un individu en particulier». Elle compare ainsi le mammifère avec l’homme: «c’est ce que nous faisons si nous sommes séparés de nos amis à une foire ou au centre commercial. On n’appelle pas son propre nom; on appelle le nom de notre ami. C’est comme ça qu’on se retrouve.»

Stephanie King et son équipe ont également constaté que les copies se démarquaient toujours des originaux par des différences perceptibles pour les dauphins.

Cité sur Science Now, Richard Connor, biologiste spécialisé des cétacées à l’Université du Massachussets, Dartmouth s’interroge sur la possibilité d’accompagner le nom de commentaires. Il se demande si les dauphins pourraient «ajouter des sons qui signifient ‘à l’aide’, ou indiquent qu’ils aiment ou non quelqu’un.» Le chercheur, spécialisé dans les alliances formées entre dauphins mâles dans la compétition pour les femelles, va jusqu’à imaginer sombres manigances et commérages: «si on peut dire le nom de quelqu’un, on peut parler derrière son dos.»

Robert Barton, chercheur en sciences cognitives à l’Université de Durham au Royaume-Uni appelait en 2006 à se méfier des interprétations hâtives. Pour lui, il n’est même pas certain que les dauphins s’adressent les uns aux autres lorsqu’ils copient des sifflements: «Il est tentant de se jeter sur les interprétations les plus anthropomorphiques, les plus spectaculaires en termes de cognition que l’on puisse trouver en cohérence avec les données. » Il faudrait des expériences supplémentaires interprétées très objectivement pour dénouer le problème.

Les résultats de Stephanie King ne l’ont pas fait changer d’avis. Selon Wired, il remarque que les dauphins ne copient pas leurs signatures fréquemment (seules onze paires sur les 179 étudiées le faisaient). Il précise qu’il y a «peu d’éléments pour prouver» l’hypothèse selon laquelle les dauphins communiquent en faisant des références. La copie pourrait avoir une importance mineure, et les expériences n’excluraient pas rigoureusement la possibilité d’autres interprétations.

Pamela Duboc
Pamela Duboc (60 articles)
appelsonsscienceprénomdauphins
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte