Culture

Picasso peignait ses oeuvres au Ripolin

Temps de lecture : 2 min

Publicité pour Ripolin. Flickr  Vavasseur Ripolin  estampemoderne.fr -  Licence Creative Commons
Publicité pour Ripolin. Flickr Vavasseur Ripolin estampemoderne.fr - Licence Creative Commons

Comment Picasso obtenait-il sur ses tableaux une finition si brillante, sans traces de coups de pinceau? Les historiens de l’art s’en doutaient depuis longtemps, des scientifiques viennent de le prouver: il utilisait de la peinture Ripolin, celle-là même employée pour couvrir murs et bâtiments.

Le blog Live Science rapporte que Volker Rose, physicien du laboratoire américain Argonne et Francesca Casadio, conservatrice scientifique à l’Art Institute de Chicago, ont démontré cela grâce à une analyse aux rayons X.

Les scientifiques ont scanné plusieurs œuvres de Picasso présentes à l’Art Institute de Chicago, dont Le fauteuil rouge, selon Live Science. Leur méthode a permis d’observer les pigments de la peinture à une résolution de 30 nanomètres (soit plus de 3.000 fois plus petit qu’une feuille de papier). La composition chimique des impuretés qui s’y trouvaient a indiqué la provenance de la peinture.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

L’étude confirme également que la peinture de maison à l’émail Ripolin était utilisée par un autre cubiste, Francis Picabia.

Newsletters

Après le pénis de Warhol sur la Lune, bientôt la première exposition d'art dans l'espace

Après le pénis de Warhol sur la Lune, bientôt la première exposition d'art dans l'espace

En 1969 (année forcément érotique), des œuvres de Warhol et Rauschenberg voyageaient secrètement vers la Lune avec Apollo 12. Un demi-siècle plus tard, l'ISS s'apprête à héberger une nano-galerie.

Le succès croissant des «Tuche» en dit long sur les attentes du public

Le succès croissant des «Tuche» en dit long sur les attentes du public

«Les Tuche 4», qui sort ce 8 décembre au cinéma, s'inscrit dans une franchise bâclée mais de plus en plus politique.

«West Side Story»: Steven Spielberg désespère de l'Amérique, en chantant

«West Side Story»: Steven Spielberg désespère de l'Amérique, en chantant

Le remake de la comédie musicale d'il y a 60 ans retrouve le tonus du show de l'époque tout en procédant à de multiples ajustements, pour proposer une vision d'ensemble bien différente.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio