Picasso peignait ses oeuvres au Ripolin

Publicité pour Ripolin. Flickr  Vavasseur Ripolin  estampemoderne.fr -  Licence Creative Commons

Comment Picasso obtenait-il sur ses tableaux une finition si brillante, sans traces de coups de pinceau? Les historiens de l’art s’en doutaient depuis longtemps, des scientifiques viennent de le prouver: il utilisait de la peinture Ripolin, celle-là même employée pour couvrir murs et bâtiments.

Le blog Live Science rapporte que Volker Rose, physicien du laboratoire américain Argonne et Francesca Casadio, conservatrice scientifique à l’Art Institute de Chicago, ont démontré cela grâce à une analyse aux rayons X.

Les scientifiques ont scanné plusieurs œuvres de Picasso présentes à l’Art Institute de Chicago, dont Le fauteuil rouge, selon Live Science. Leur méthode a permis d’observer les pigments de la peinture à une résolution de 30 nanomètres (soit plus de 3.000 fois plus petit qu’une feuille de papier). La composition chimique des impuretés qui s’y trouvaient a indiqué la provenance de la peinture.

L’étude confirme également que la peinture de maison à l’émail Ripolin était utilisée par un autre cubiste, Francis Picabia.

Photo: Publicité pour Ripolin. Flickr Vavasseur Ripolin estampemoderne.fr - Licence Creative Commons
Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
LU SUR...
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
À la une de Slate »
LU,VU&ENTENDU
Publié le 21/02/2013
Mis à jour le 21/02/2013 à 11h27