Culture

L'artiste Rutherford Chang a encore 2.999.347 copies du White Album à acheter

Temps de lecture : 2 min

Néon à l'entrée de l'exposition "We Buy White Albums".
Néon à l'entrée de l'exposition "We Buy White Albums".

Rutherford Chang a quelque chose du monomaniaque: il collectionne uniquement les vinyles numérotés du White Album des Beatles. Dans un entretien avec Dust & Grooves, un site web qui photographie et interviewe les collectionneurs de vinyles, l’artiste américain explique qu’il possède 653 des 3 millions de copies de la première série du célèbre album blanc dessiné par l’artiste britannique Richard Hamilton. A l’occasion de «We Buy White Albums», une exposition au studio Recess à New York, Rutherford Chang invite les visiteurs à lui vendre leurs copies du vinyle.

La démarche est moins étrange qu’il n’y paraît. En effet, l'artiste s’intéresse au passage du temps et des usages sur l’objet. La couverture vierge de l’album marque l’usure très visiblement et a inspiré créations et gribouillages à ses propriétaires passés.

Non sans rappeler, en version analogique, la démarche de l’artiste Corinne Vionnet, qui superposait des photos de lieux touristiques jusqu’à obtenir un flou proche de la peinture, Rutherford Chang va presser la totalité de sa collection dans un seul vinyle. Toutes les rayures et les imperfections qui donnent à chaque copie son caractère unique seront ainsi rassemblées sur un seul support, contenu dans une pochette créée de la même façon.

Pamela Duboc

Newsletters

L'esthétique des laveries automatiques londoniennes

L'esthétique des laveries automatiques londoniennes

Joshua Blackburn adore les laveries automatiques. De là lui est venue l'idée du projet Coinop_London: dresser le portrait de Londres à travers ses laveries. «J'aime l'idée de se concentrer sur une petite tranche de la vie urbaine pour voir ce...

«Sexcrimes», objet cinématographique jouissif et stimulant

«Sexcrimes», objet cinématographique jouissif et stimulant

Le thriller à tiroirs de John McNaughton aurait pu tomber dans l'oubli. C'était sans compter sur sa posture terriblement aguicheuse, ses rebondissements mémorables et son second degré permanent.

Un tour du monde par Locarno

Un tour du monde par Locarno

Du 1er au 11 août, la 71e édition de la manifestation tessinoise a rappelé l'importance des enjeux liés aux grands festivals de cinéma, et offert un panorama stimulant et diversifié, avec vues sur les horreurs contemporaines.

Newsletters