Des hologrammes pour préserver la mémoire de l'Holocauste

Les années passent, et avec elles le nombre de survivants de l’Holocauste diminue. Leurs témoignages sont pourtant précieux pour l'humanité. La fondation Shoah et l'Institut des technologies créatives (ICT) de l'université de Californie du Sud (USC) se sont alliés afin de mettre en place des hologrammes destinés à perpétuer la mémoire des survivants de l'Holocauste, rapporte le site Cnet. L'ICT avait déjà contribué à des projets cinématographiques comme l’Étrange Histoire de Benjamin Button ou Avatar.

L'ICT et la fondation Shoah travaillent avec l'entreprise de design Conscience Display afin de créer un hologramme capable, en utilisant une technologie proche de celle de Siri d'Apple, de répondre aux questions de son public, note Cnet.

Le procédé mis au point par l'ICT est différent de celui qui avait été utilisé lors du festival Coachella (Californie) pour représenter Tupac, décédé en 1996. Alors que l'hologramme du rappeur était composé d'images 2D projetées sur un écran invisible, ICT a mis au point une technologie dite light-stage, qui permet pour la première fois d'holographier en 3D un corps entier en taille réelle.

Pour ce faire, chaque survivant est installé devant un écran vert et est éclairé par un dôme de plus de six mille LED. Des centaines de questions leurs sont posées, afin qu'un enregistrement de chaque réponse existe. Si les premières interviews ont été enregistrées pendant trois heures par sept caméras, les prochains enregistrements pourront durer jusqu'à douze heures et seront filmés par cinquante caméras haute définition.

«Quelques caméras zooment sur le visage, d'autres sur les mains et beaucoup filment le corps entier, des pieds à la tête», indique Paul Debevec, professeur à l'USC et directeur associé de la recherche graphique à l'ICT, à Cnet.

L'hologramme reproduit exactement les propos et les gestes de l'orateur. C'est une copie parfaite et en trois dimensions du survivant. Selon l'endroit où le public est assis, ce qu'il voit change comme s'il était en présence d'une vraie personne.

«Si vous êtes assis en face [de l'hologramme], vous voyez la personne de face. Si vous êtes assis à sa droite, vous verrez son profil droit», explique Paul Debevec.

L'intérêt de ce projet est indéniable: seuls 500.000 des rescapés de la Shoah sont encore vivants, rappelle Cnet, et 6% à 10% d'entre eux meurent chaque année.

«Cette génération va finir par disparaître, explique le rabbin Marvin Hier, directeur du centre Simon Wiesenthal à Associated Press. L'Holocauste est bien documentée et nous avons les aveux de la majeure partie des criminels de guerre. Mais il n'y a rien de tel que le témoignage d'un humain qui peut vous regarder dans les yeux et vous dire "écoute, c'est ce qui est arrivé à mon mari. C'est ce qui est arrivé à mes enfants. C'est ce qui est arrivé à mes grands-parents."»

Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
LU SUR...
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
À la une de Slate »
LU,VU&ENTENDU
LIFE -
Publié le 12/02/2013
Mis à jour le 12/02/2013 à 15h14