Jouer pour s'amuser diminuerait le risque de blessure chez les jeunes sportifs

Un enfant joue au tennis / Frédéric de Villamil via Flickr CC License by

Selon une étude menée par une université de Chicago, les jeunes joueurs de tennis qui se concentrent uniquement sur l'entraînement et négligent le jeu libre se blessent plus souvent, rapporte le site Wired.

Le docteur Neeru Jatanthi est spécialisé dans la médecine du sport, du tennis et professeur agrégé aux départements de médecine familiale, de chirurgie orthopédique et de réadaptation de l'université Loyola de Chicago, aux États-Unis. Son étude, menée avec d'autres chercheurs, fait partie du projet STAR, un programme de l'université Loyola destiné à former de meilleurs médecins, note le site Eurekalert.

Sur une période de trois ans, les chercheurs ont suivi 891 enfants sportifs pratiquant la compétition. 618 venaient à l'université de Loyola pour un traitement pour une blessure sportive et 273 pour un examen médical. Parmi les 124 joueurs de tennis qui ont participé à cette étude, 74 pratiquaient exclusivement ce sport.

Ce suivi a montré que les joueurs blessés qui ne pratiquent que le tennis passent environ 12,6 heures par semaine à s'entraîner et seulement 2,4 heures à jouer librement, soit cinq fois moins de temps. Les joueurs de tennis non blessés passent seulement 9,7 heures par semaine à s’entraîner et 4,3 heures à jouer librement, soit deux fois moins de temps, note the Wired.

Plusieurs sports

«Il est possible qu'avoir plus de temps de jeu libre diminuerait les risques de blessure pour les athlètes unisport, explique Neeru Jayanthi. Ils jouent autant que les autres, mais leur temps est partagé autrement.»

De même, en comparant le temps de jeu d'athlètes blessés qui jouent uniquement au tennis avec celui d'athlètes indemnes qui pratiquent plusieurs sport, l'étude montre que les joueurs de tennis passent 5,3 fois plus de temps par semaine à s’entraîner qu'à jouer librement, alors que les athlètes multisports passent seulement 1,9 fois plus de temps à s'entraîner qu'à pratiquer des sports récréatifs, indique Wired.

«Nos recherches montrent que la pratique libre de plusieurs sports réduirait le risque de blessures, en particulier chez les joueurs de tennis», ajoute Neeru Jayanthi.

La pratique de plusieurs sports serait donc bénéfique pour les jeunes joueurs. Selon l'étude du docteur Jayanthi, elle exercerait différents groupes de muscles et pourrait diminuer le stress engendré par la pratique, notamment en compétition, d'un sport unique. Elle contribuerait ainsi à diminuer le risque de blessures, en formant des joueurs solides et en bonne santé.