Life

Un groupe d'amis joue la même partie de chat depuis vingt-trois ans

Célésia Barry, mis à jour le 04.02.2013 à 15 h 02

Children playing tag. EJ Fox via Wikimedia Commons.

Children playing tag. EJ Fox via Wikimedia Commons.

C'est probablement l'une des plus longues parties en cours du jeu de chat: un groupe de dix amis américains y joue depuis vingt-trois ans, rapporte le Wall Street Journal.

La partie a débuté alors qu'ils étaient encore au collège, à l'école préparatoire de Gonzaga à Spokane, dans l'état de Washington. Quinze minutes de la pause quotidienne étaient consacrées à jouer à chat, a raconté l'un d'entre eux à la radio KIRO: «C'était un peu idiot, reconnaît Patrick Schultheis. Nous étions au collège, à un âge où on ne joue plus à des jeux d'enfants.»

Le Wall Street Journal explique note qu'au dernier jour d'école, lors de la dernière partie, Joe Tombari est chat: «C'était affreux, j'étais chat pour la vie.» Heureusement pour lui, huit ans plus tard, le groupe se réunit quelques jours. Patrick se souvient:

«Nous avons commencé à nous moquer de Joe parce qu'il était chat à vie. Il était si déprimé que nous avons eu pitié de lui et recommencé à jouer.»

Avec leurs propres règles, variation sur la règle d'origine, rédigées par Patrick, qui est avocat —en effet, note le Wall Street Journal, difficile pour des hommes de quarante ans de courir dans tous les sens en se pourchassant.

Désormais, la partie se joue tout au long du mois de février et sans limite géographique. Celui qui est chat a un mois pour attraper un de ses amis, où qu'il soit. S'il y parvient, le nouveau chat a lui aussi jusqu'à la fin du mois pour se débarrasser de son titre. Le premier mars à minuit, celui qui est chat est condamné à conserver ce statut humiliant pendant les onze mois suivants.

Pour les dix compères, cette longue partie préserve une amitié malmenée par de nombreux déménagements, la vie de famille et des carrières prenantes. Mais le lien qui les unit ne souffre aucune pitié: les stratégies des chats sont parfois très élaborées, au point que les épouses sont enrôlées comme espionnes et assistantes.

Ainsi, Joe Tombari s'est fait piéger par Sean Raftis au milieu des années 90, alors qu'il vivait en Californie. Un soir, un ami sonne à sa porte: il a dans sa voiture quelque chose d'absolument génial à lui montrer. Lorsque le coffre du véhicule s'ouvre, Sean en surgit et le touche.

Mme Tombari est si surprise qu'elle chute et se déchire un ligament, raconte le Wall Street Journal. «Je me sens toujours coupable de cette blessure, témoigne Sean, qui avait pris l'avion de Seattle. Mais j'ai eu Joe.»

Mike Konesky s'est lui introduit à deux heures du matin dans une maison pour toucher un de ses camarades:

«J'aurais pu être arrêté pour ça.»

Le jeu vire parfois à la paranoïa. Patrick s'envole régulièrement pour Hawaï au mois de février: lorsqu'il ne fuit pas sur l'île, il s'assure qu'aucun de ses amis ne puisse rentrer dans son cabinet.

S'il n'a encore touché personne, Mike est actuellement le chat. Sean, prêtre dans le Montana, est une de ses cibles.

Célésia Barry
Célésia Barry (113 articles)
piègeenfantschatjeu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte