De l'importance de savoir décrypter les barbes dans le monde arabe

Mohamed Morsi, barbe courte et moustache via Wikimedia Commons

Montre-moi ta barbe, je te dirai qui tu es. Le journaliste Ashraf Khalil, basé au Caire, explique sur la BBC combien il est utile, dans le monde arabe, de savoir décrypter le sens de la pilosité faciale. Le journaliste, qui explique que la barbe fait un grand retour dans l'Egypte post-Moubarak, dresse une rapide typologie de la pilosité égyptienne, que l'on peut résumer ainsi:

  • Les Frères musulmans ont tendance à porter la barbe, et la moustache, bien entretenues.
  • Les salafistes se laissent pousser la barbe très en longueur, lèvre supérieure rasée (un clin d'oeil au prophète Mahomet, selon lui).
  • Parmi les salafistes, certains se teignent la barbe au henné (une teinte allant du rouge foncé à l'orange «citrouille lumineux»).
  • Les prêtres et moines coptes portent aussi la barbe longue (à tel point qu'un observateur non aguerri ne verrait pas la différence physique entre le patriarche copte Tawadros II, ou Théodore II d'Alexandrie, et le salafiste Emad Abdel-Ghafour.)

Le journaliste explique:

«Dans le monde arabe et musulman, les poils du visage sont bien plus qu'une histoire de style ou d'entretien. Cela a une signification sociologique, un raccourci qui vous dit souvent à qui vous avez affaire avant même d'avoir engagé la discussion.»

Comme nous vous l'expliquions dans un article intitulé «Pourquoi tant de leaders arabes portent-ils la moustache?», c'est un signe de virilité. Aisha Harris rapportait la même anecdote qu'Ashraf Khalil:

«A cause de la fierté tirée de sa présence, la moustache est une cible politique de choix, et raser la moustache d’un opposant n’est pas si rare que cela. En 2003, un assistant de Saddam Hussein a insulté le ministre d’Etat koweitien en s’exclamant:

Que votre moustache soit maudite!”»

Aisha Harris relevait:

«Mais tout le monde n’associe pas la moustache au pouvoir. Certains islamistes pensent que Mahomet a demandé aux musulmans de se laisser pousser la barbe pour qu’ils se distinguent de leurs ennemis, les Perses, qui portaient la moustache.

“Agis contre les polythéistes, a dit le prophète Mahomet. Taille soigneusement ta moustache et laisse-toi pousser la barbe.”

Si la pilosité faciale n’est pas une preuve infaillible de l’appartenance politique d’un homme dans le monde arabe, elle peut en donner une indication. De nombreux islamistes portent la barbe, les membres du parti Baas ont souvent des moustaches et les libéraux tendent à opter pour l’absence totale de pilosité sur le visage.»

Et comme à Slate, on aime beaucoup les rapports entre pilosité et pouvoir, Grégoire Fleurot s'était également intéressé aux liens entre moustache et régime dictatorial, compilant de très nombreuses données pour l'article «Un bon dictateur doit-il porter la moustache?» et réalisant un grand format sur les dictateurs moustachus:

A LIRE AUSSI