La façon dont vous perdez votre virginité influencerait votre vie sexuelle

Un couple dns un parc parisien zoetnet via Flickr CC License by

Le déroulement de votre «première fois» pourrait bien influencer votre vie sexuelle. C'est ce que révèle une étude menée par les chercheurs des universités du Tennessee et du Mississippi, aux Etats-Unis, et publiée dans la revue scientifique Journal of Sex & Marital Therapy, rapporte le site Psychcentral. Une première initiation au sexe réussie rendrait la vie sexuelle plus satisfaisante.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs des universités du Tennessee et du Mississippi ont rassemblé 319 étudiants, 206 femmes et 113 hommes, raconte The Atlantic, auxquels ils ont soumis un questionnaire: Quand et comment avez-vous perdu votre virginité? Comment était-ce? Regrettez-vous cette première fois?

Après étude des réponses fournies, la première fois de chaque étudiant a été notée en fonction de sa négativité, de son anxiété et de sa rémanence.

Puis, explique The Atlantic, les chercheurs ont demandé aux étudiants de juger leur vie sexuelle selon des critères de contrôle, de satisfaction ou encore de bien-être. Pendant deux semaines, chaque étudiant a tenu un journal de son activité sexuelle.

Les chercheurs ont étudié ces éléments puis ont conclu qu'une première expérience sexuelle positive influençait la vie sexuelle. Alors que les étudiants qui se sont sentis aimés et qui ont apprécié ce moment qualifiaient leurs ébats de physiquement et émotionnellement bons, ceux dont la première expérience sexuelle a été négative avaient une vie sexuelle moins satisfaisante.

Matthew Shaffer, doctorant en psychologie à l'université du Tennessee et un des auteurs de l'étude, commente:

«Bien que cette étude ne prouve pas qu'une première fois agréable rend la vie sexuelle meilleure, la première expérience sexuelle d'une personne peut servir de modèle pour les années suivantes.»

Le site The Atlantic note le jeune âge des étudiants interrogés: parmi eux, la plus longue expérience sexuelle était de sept ans et certains avaient perdu leur virginité seulement quelques mois auparavant. La sexualité évolue avec l'expérience et ne dépend pas uniquement d'une bonne ou d'une mauvaise première fois. Le bonheur, le partenaire ou la confiance en soi jouent également.

Selon une étude menée par l'Inserm en 2006 et rapportée par le Figaro, en France, l'âge moyen de la perte de virginité est de 17,6 ans pour les filles, et 17,2 ans pour les garçons.