France

Le drôle de cadeau de Nouvel an d'Olivier Falorni, le tombeur de Ségolène Royal aux législatives

Temps de lecture : 2 min

Olivier Falorni, le 17 juin 2012. REUTERS/Gonzalo Fuentes.
Olivier Falorni, le 17 juin 2012. REUTERS/Gonzalo Fuentes.

Sept mois après les élections législatives, Olivier Falorni est toujours anti-royaliste. Selon Sud-Ouest, le député de Charente-Maritime a en effet choisi d'offrir aux vingt maires de sa circonscription, en guise d'étrennes, une affiche «reproduisant le fac-similé du premier décret adopté par la Convention nationale, le 21 septembre 1792, qui abolit la royauté en France et proclame la République».

Le quotidien régional rappelle que, lors de sa campagne victorieuse contre Ségolène Royal, Falorni avait dénoncé la transmission d'une circonscription «comme un fief féodal de vassal à suzeraine». Le député, qui affirme avoir acheté ce cadeau à la boutique de l'Assemblée, se défend aujourd'hui de toute intention malicieuse, tandis que certains maires glissent en off que «ce n'est pas de très bon goût» ou pourrait être «mal interprété».

Candidat dissident exclu du PS, Olivier Falorni l'avait largement emporté en juin face à Ségolène Royal avec près de 63% des voix grâce à la neutralité d'une bonne partie de la droite, éliminée au premier tour.

Newsletters

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

L'acteur avait deux amours: le cinéma et le sport. Fan de boxe, cofondateur du PSG, le comédien mort le 6 septembre 2021 à l'âge de 88 ans ne manquait presque jamais une édition de Roland-Garros. Dans les dernières années de sa vie, c'est l'un des...

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio