J.J. Abrams veut produire un film sur Lance Armstrong

Lance Armstrong sur le Tour de France, le 18 juillet 2003. REUTERS/Eric Gaillard.

Selon le site américain Deadline, Paramount Pictures et Bad Robot, la société de production de J.J. Abrams (Alias, Lost, Mission: Impossible III, Super 8), vont produire un film sur l'ascension et la chute de Lance Armstrong, qui s'est dit «honteux» et «profondément désolé» de s'être dopé et d'avoir menti lors de la seconde partie de son interview-confession chez Oprah Winfrey, diffusée vendredi 18 janvier aux Etats-Unis.

Les producteurs ont acheté les droits de Cycle Of Lies: The Fall Of Lance Armstrong, un livre qui n'est même pas encore paru. Juliet Macur, son auteure, est reporter pour le New York Times, pour lequel elle a écrit de nombreux articles sur l'ex septuple vainqueur du Tour de France.

Le Hollywood Reporter, qui a confirmé l'information, explique que Juliet Macur a obtenu «une avance à six chiffres» de son éditeur Harper Collins pour ce livre, dont la publication est prévue pour juin.

Deadline rappelle que Sony Pictures avait longtemps eu le projet d'un film sur Armstrong, qui aurait eu pour vedette Jake Gyllenhaal «et aurait clairement eu pour but de raconter l'histoire héroïque d'un athlète qui a surmonté l'adversité». Le site compare le sort de ce projet à celui longtemps porté par Tom Cruise sur la vie du producteur de génie Phil Spector, qui a pris fin avec la condamnation de ce dernier pour meurtre.

En dehors de Jake Gyllenhaal, le Huffington Post suggère douze acteurs qui pourraient jouer Armstrong, de Matthew McConaughey à Jeremy Renner en passant par Ryan Gosling et Joseph Gordon-Levitt.

Cette annonce autour d'un film sur Lance Armstrong intervient quelques heures après une du même type autour de l'autre grand scandale sportif de ces derniers mois aux Etats-Unis: Brian DePalma va réaliser un film sur la vie de l'ancien joueur et entraîneur de football américain Joe Paterno, qui sera incarné par Al Pacino. Décédé il y a presque un an jour pour jour, Paterno a été le coach historique de l'équipe de Penn State, dont il a été évincé en 2011 pour avoir fermé les yeux sur les agressions sexuelles commises sur des jeunes par son adjoint Jerry Sandusky.