49 raisons d'aimer Michelle Obama

Michelle Obama après son discours à la convention démocrate à Charlotte, en Caroline du Nord, le 4 septembre 2012. REUTERS/Eric Thayer

Michelle Obama, septième femme la plus puissante du monde selon le classement Forbes 2012, est très populaire aux Etats-Unis. En mai 2012, 66% des Américains avait une bonne opinion d'elle, note le site Gallup. Michelle Obama a une image de femme moderne, proche des préoccupations du peuple. L'avocate de métier a ainsi été vue dansant lors d'une campagne contre l'obésité infantile ou faisant des pompes sur un plateau télé. Elle est aussi connue pour ses tenues bon marché. Par exemple, la robe qu'elle portait sur la fameuse photo «Four More Years» diffusée lors de la réélection de Barack Obama ne coûtait que 86 dollars.

Le 17 janvier, Michelle Obama fêtait ses quarante-neuf ans:

A cette occasion, le Huffington Post a publié quarante-neuf raisons d'aimer la First Lady. En voici quelques-unes.

2. Elle a continué de travailler durant la campagne de 2008. Michelle a dit à Glamour que si elle avait réduit son temps de travail à son cabinet d'avocat, elle continuait de travailler, dans la mesure du possible, à temps plein.«Je plaisante en disant que je m'en tiens à ma tâche parce que ça couvre mon assurance, mais en réalité ma carrière est bien trop importante pour moi.»

11. Elle veut parler d'ethnicité. C'est le cas depuis ses études à Princeton, pendant lesquelles Michelle a écrit sa thèse sur son expérience en tant qu'Afro-Américaine au sein de la communauté universitaire. Elle écrit: «Peu importe les circonstances, lorsque je suis en contacte avec des blancs à Princeton, il semble toujours que, pour eux, je serai toujours noire en premier et étudiante en second.» Lors de la tragédie de Trayvon Martin, elle a encouragé les conversations sur l'ethnicité aux Etats-Unis.

14. Elle écrit ses propres discours.

15. Elle reconnaît la pression des femmes à paraître sans âge et ne la soutient pas. En mars 2012, Michelle dit à Prevention: «Les femmes sont sous beaucoup de pression, je pense qu'il est important de se rappeler que pour avoir l'air bien, il faut se sentir bien.»

16. Elle a choisi sa propre tenue pour faire la couverture de Vogue. Lorsqu'elle apparaît sur le numéro de mars 2009, Michelle insiste pour porter sa propre robe.

18. Elle a amené son bébé à un entretien d'embauche. Lorsqu'on lui a proposé un entretien pour un poste de directrice des affaires communautaires à l'université de Chicago Hospitals, Michelle s'est retrouvée dans une impasse: elle était en congé maternité et en train d'allaiter Sasha, qui était nouveau-née. Elle explique au magazine People: «Je n'avais pas de baby-sitter. Alors j'y suis allée avec la poussette et j'ai passé l'entretien d'embauche.»

43. Elle tente de faire garder les pieds sur terre à ses filles. Dans presque chaque interview, la Première dame souligne combien il est important pour elle que ses filles grandissent heureuses, en bonne santé et bien éduquées. Les filles font elles-même leur lit, ne sont pas supposées regarder la télé les soirs de semaine et doivent promener leur chien Bo.

48. Elle souhaite que les jeunes filles brisent le plafond de verre. La Première dame a organisé un dîner à la Maison Blanche pour soutenir des programmes d'éducation pour jeunes filles, lors duquel elle a déclaré: «Vous ne voyez pas toujours ce qu'il a fallu à beaucoup d'entre nous pour arriver ici. Vous ne voyez pas toujours les milliers d'heures passées à étudier, pratiquer ou répéter, les années passées à travailler pour cette promotion, tous les marteaux utilisés pour briser ces plafonds de verre. Tous –juqu'au dernier, a eu quelqu'un dans sa vie qui a pris le temps de l'encourager et qui l'a insipiré. Aucun d'entre nous n'est arrivé ici seul."

Ce n'est pas la première fois que le Huffington Post publie une telle liste. En octobre, pour l'anniversaire d'Hillary Clinton, le site avait déjà rédigé soixante-cinq raisons d'aimer la secrétaire d'Etat américaine.

Photo: Michelle Obama après son discours à la convention démocrate à Charlotte, en Caroline du Nord, le 4 septembre 2012. REUTERS/Eric Thayer
Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
LU SUR...
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
À la une de Slate »
LU,VU&ENTENDU
LIFE -
Publié le 18/01/2013
Mis à jour le 18/01/2013 à 13h51