Leon Leyson, le plus jeune juif survivant de la liste de Schindler, est mort

Oskar Schindler, incarné par Liam Neeson dans le film de Steven Spielberg, La Liste de Schindler (1993)

«Je ne vis pas dans l'ombre de l’Holocauste. Je ne donne pas à mes enfants un héritage de peur. Je leur donne un héritage de liberté.»

Leon Leyson, le plus jeune survivant de la liste de Schindler, est mort samedi 12 janvier, révèle le Los Angeles Times. Agé de 83 ans, il se battait depuis quatre ans contre un lymphome. Il vivait à Los Angeles, où il enseignait au collège de Huntington Park depuis 39 ans.

Leon Leyson fait partie des 1.100 Juifs sauvés par Oskar Schindler lors de la Seconde Guerre mondiale. Inscrits sur les listes d'employés de Schindler, ils échappèrent à la déportation en travaillant dans son usine d'armement. L'industriel allemand, membre du Parti nazi, ira jusqu'au camp d'Auschwitz pour sauver certains de ses employés. Son histoire est raconté dans un livre de Thomas Keneally, La Liste de Schindler, et dans le film éponyme de Steven Spielberg.

Leon Leyson est le plus jeune des juifs sauvés par Schindler. Né le 15 septembre 1929 en Pologne, il est le cinquième enfant d'un ouvrier d'usine, raconte le Los Angeles Times. Il a dix ans lorsque l'Allemagne nazie envahit la Pologne. Six mois plus tard, les Leyson sont emprisonnés, avec des milliers d'autres personnes, dans le ghetto de Cracovie. Deux de ses frères, Hershel et Tsalig, sont assassinés par les nazis.

Tsalig aurait pu être sauvé par Oskar Schindler, explique le Los Angeles Times. Emprisonné dans un train en partance pour un camp de concentration, il est reconnu par l'Allemand qui tente de l'emmener avec lui. Mais Tsalig refuse de partir sans sa petite amie, qui n'est pas sur la liste des employés de Schindler. «Leon ne pouvait jamais parler de cette partie douloureuse de son histoire sans craquer», raconte William Elperin, président du Club de 1939, une organisation de survivants et descendants de survivants de l'Holocauste.

Le père et la mère de Leon sont également sauvés par Schindler. Ils constituent l'une des rares familles qui travaillent dans l'usine d'armement. «Nous avons survécu parce que nous étions sur la liste de Schindler», affirme Leon Leyson lors d'une interview à NBC4.

Jusqu'à la fin de sa vie, Oskar Schindler, à qui est décerné le titre de Juste parmi les Nations en 1963, continue de prendre des nouvelles des hommes et des femmes qu'il sauva. En 1974, Leon Leyson revoit Schindler. Alors qu'il s’apprête à se présenter, raconte The Los Angeles Times, Schindler l’interrompt. C'est inutile:

«Je sais qui tu es. Tu es le petit Leyson.»

A LIRE AUSSI