Life

Le téléphone portable qui cache les infidélités

France Ortelli, mis à jour le 14.01.2013 à 11 h 48

New Phone / Willy D via Flickr CC License by

New Phone / Willy D via Flickr CC License by

Alors que le smartphone est devenu la norme (46,6% des Français en ont un selon Mediamétrie), certains Japonais opèrent un retour en arrière en lui préférant un téléphone à clapet de marque Fujitsu (série F). Pourquoi? Parce que l'objet leur permettrait de masquer plus facilement leur double vie. The Wall Street Journal consacre un article à cet objet pratique et discret, en vente uniquement au Japon, qui ressemble à ça.

Apparus sur le marché en 2002, ces téléphones surnommés «uwaki keitai» ou «téléphones de l’infidélité » sont différents des autres car ils possèdent «une sécurité presque invisible qui cache les appels manqués, les mails et les textos des contacts désignés comme privés», explique le journal.Un blogueur interviewé par le journal a avoué l’utiliser pour ne pas se faire repérer car c’est le seul téléphone sur le marché qui, contrairement aux smartphones, «donne l’impression que vous ne le verrouillez pas».

Ainsi, quand l’un des «contacts privés» essaie de joindre le détenteur du téléphone alors que celui-ci est verrouillé, «le seul signal de cette communication est un changement subtil dans la couleur ou dans la forme du signe de la batterie ou de l’affichage des barres d'antennes. S'il est ignoré, l'appel ne figure pas dans le journal des appels. Ces changements sont si subtils qu'ils seraient impossibles à repérer par un œil non averti. Lorsque le mode privé est désactivé grâce à une combinaison secrète, les appels et les messages cachés apparaissent, et la messagerie vocale devient accessible».

Comme l’indique le New York Daily News, qui reprend l’article du Wall Street Journal, «peut-être que ce téléphone en soi, et pas seulement ce qu’il contient, est une preuve que votre conjoint vous trompe».

Ce «téléphone pour infidèles» a un large marché potentiel qui dépasse les hommes adultères, quand on sait que les femmes sont de plus en plus infidèles. Comme le disait le Wall Street Journal en octobre 2012, les dernières recherches tendent à démontrer que la fréquence de l’infidélité chez les femmes se rapproche de plus en plus de celle des hommes.

France Ortelli
France Ortelli (84 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte