Grippe: l'épidémie reste modérée en France, selon Google

Capture écrand e la carte de Google suivi de la grippe au 13 janvier 2013

Alors que le gouverneur de New York a déclaré un état d’urgence sanitaire pour permettre aux pharmaciens de vacciner plus de personnes contre la grippe et ainsi contrer la pire épidémie qu’a connue la ville depuis plusieurs années, où en est la grippe en France?

Selon le dernier bulletin du réseau Sentinelles, qui date du mercredi 9 janvier, «l’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimée à 297 cas pour 100 000 habitants (soit 190 000 nouveaux cas)», soit une situation au-dessus du seuil épidémique (179 cas pour 100 000 habitants) pour la troisième semaine d’affilée. Sur cette période, 464.000 personnes ont consulté un médecin pour des syndromes grippaux, dont 264.000 sont attribuables à la grippe selon les estimations du réseau de médecins généralistes.

Carte du réseau Sentinelles pour la première semaine de janvier

«Cette 3ème semaine au dessus du seuil est marquée par un renforcement de l'intensité de l'épidémie, qui s'installe progressivement en France» peut-on lire sur le bulletin, qui précise que les régions les plus touchées sont dans l’ordre l’Auvergne, la Champagne-Ardenne et la région Rhône-Alpes.

Si les chiffres ne sont pas alarmants, faut-il pour autant exclure une épidémie de plus grandes proportions dans les semaines à venir? Aux Etats-Unis, Will Oremus écrivait sur Slate.com le 9 janvier, soit deux jours avant l’annonce de l’état d’urgence sanitaire à New York, que malgré les chiffres «modérés» des autorités sanitaires, l’outil «suivi de la grippe» de Google annonçait une situation bien pire grâce à des chiffres plus récents. La suite semble avoir donné raison à Google.

«Suivi de la grippe» utilise depuis quatre ans les données de recherche sur Google pour fournir une estimation quasiment en temps réel de la propagation de la grippe à l’échelle mondiale et dans plusieurs pays. Une étude parue dans la prestigieuse revue scientifique Nature a même montré que le système de Google pouvait détecter des épidémies presque deux semaines avant les rapports officiels des autorités américaines.

Que nous dit Google pour la France? Que le pays n’a pas trop à s’inquiéter pour le moment.

Capture d'écran de Suivi de la grippe de Google du 13 janvier 2013

Sur une échelle qui va du vert (activité grippale minimale) au rouge écarlate (activité grippale maximale), la France est pour en orange plutôt clair au 11 janvier, une épidémie qualifiée de «modérée», là où les Etats-Unis ont une propagation du virus «très élevée». Pour ce qui est de l’évolution des requêtes liées à la grippe, elles sont en baisse en France après avoir atteint un pic fin décembre, quand la propagation était estimée «élevée».

Photo: Capture écrand e la carte de Google suivi de la grippe au 13 janvier 2013
Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
LU SUR...
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
À la une de Slate »
LU,VU&ENTENDU
Publié le 13/01/2013
Mis à jour le 13/01/2013 à 12h02