L'argent fait bien le bonheur: le sentiment de bien-être augmente avec les revenus

money / 401(K) 2013 via Flickr CC Licence By

Longtemps, le consensus parmi les économistes était que si l’argent faisait le bonheur, cette corrélation avait des limites et qu’à partir d’un certain seuil, plus d’argent ne procurait pas plus de bien-être. C'est ce que les spécialistes appellent le «paradoxe Easterlin».

Dans un article paru en décembre 2012, les trois auteurs Daniel W. Sacks, Betsey Stevenson et Justin Wolfers de l’université de Pennsylvanie affirment que cette hypothèse est démentie par les chiffres, comme le détaille The Atlantic.

Leur recherche aboutit à la conclusion que plus le revenu par habitant d’un pays est élevé, plus le niveau de satisfaction de ses habitants augmente. La comparaison à travers le temps confirme ces résultats: à mesure que les pays s’enrichissent, leurs niveaux de satisfaction augmentent.

Jusque-là, rien de bien surprenant. Mais les chercheurs ont voulu savoir si l’effet de plateau existait. Or selon leurs résultats, la relation entre niveau de richesse et niveau de satisfaction augmente indéfiniment. Autrement dit, il n’y aurait pas de seuil à partir duquel plus d’argent ne procurerait pas plus de bonheur.

La situation de l’Europe semble confirmer ces résultats. Parmi les neufs pays pour lesquels on dispose de données détaillées, huit ont connu un accroissement régulier de leur bien-être en relation avec leur croissance économique. Seule la Belgique fait exception à cette règle…

Mardi 8 janvier, une étude publiée par l’Insee portant sur 10.000 adultes français interrogés en 2011 apporte des résultats similaires. L’enquête s’inspire des travaux du prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz, qui a proposé en 2009 de construire des indices de mesure du bien-être. Or les Français «sont 22,5% parmi les plus modestes à se dire “très insatisfaits” de leur vie, contre 1,8% seulement chez les très hauts revenus», écrit Le Figaro. La corrélation entre bien-être et niveau de revenus se vérifie ainsi à nouveau.

D’autres dimensions entrent en compte dans la mesure du bien-être individuel. Le stress dans la vie quotidienne et le manque de relations sociales constituent des facteurs importants qui influent sur la satisfaction individuelle. L’argent fait peut-être le bonheur, mais il n’explique pas tout.

Seule exception à la règle: les Etats-Unis, dont les revenus économiques ont doublé depuis les années 1970 alors que l’indicateur de bien-être a diminué. Le pays paierait ainsi son statut de champion du monde des inégalités de revenus...

Photo: money / 401(K) 2013 via Flickr CC Licence By
Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
LU SUR...
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
À la une de Slate »
LU,VU&ENTENDU
Publié le 11/01/2013
Mis à jour le 11/01/2013 à 12h02