Life

Recherche astronautes motivés et créatifs pour aller-simple sur Mars en 2023

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 10.01.2013 à 15 h 05

MARS ONE - vidéo de présentation - Capture d'écran

MARS ONE - vidéo de présentation - Capture d'écran

Fin mai 2012, on apprenait que l’organisation néerlandaise à but non lucratif Mars One planifiait une colonisation de la planète Mars à l’horizon 2023. Or comme l’écrit le site Wired, Mars One vient de publier son formulaire de candidature pour recruter les premiers astronautes de la mission, présentant en détail le type de profil recherché pour cette expérience professionnelle unique en son genre et à durée... indéterminée.

Pour Mars One, «les astronautes doivent être intelligents, créatifs, psychologiquement stables et en bonne santé physique».

Une fois sur Mars, il n’y a plus de moyen de retourner sur Terre, tient à rappeler la page de Mars One consacrée au recrutement des courageux pionniers.

On ne sait pas encore si l'organisation veut créer une société utopique composée d’échantillons exemplaires de l’espèce humaine, mais il vous faudra pour postuler faire preuve de résilience, avoir une attitude positive, être curieux et plein de ressources, avoir confiance en vous et être capable de faire confiance aux autres. L’entraînement est prévu pour durer huit ans.

«Les astronautes sélectionnés seront regroupés par équipes de quatre. Au moins six équipes devront être prêtes pour un lancement du projet en septembre 2022. Mais une seule équipe fera le premier voyage sur la planète rouge, et cette équipe sera choisie démocratiquement.»

Les autres équipes suivront la première selon un intervalle de deux années entre chaque vol. Bien qu’il y ait des raisons d’être sceptique sur le projet Mars One, comme l’a écrit Digital Trends à l’époque de son lancement, l’entreprise est soutenue par le prix Nobel de physique 1999 Gerard T. Hooft et plusieurs entreprises privées, spécialistes de l’espace et fournisseurs de matériel, sont intéressées par l’opération et capables de faire de ce rêve une réalité concrète.

A partir de 2016, Mars One entend envoyer les premiers vols inhabités afin d’acheminer sur Mars deux rovers, du matériel et des unités de vie qui pourront ensuite être assemblée sur place par les colons martiens.

De nombreux défis techniques restent cependant à régler pour envoyer des astronautes sur Mars, des troubles mentaux et psychologiques dont ils pourraient souffrir en passant par les menus qui seront disponibles pour égayer quelque peu leur vie austère loin de toute civilisation terrienne.

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte