La Nasa veut vendre ou louer les équipements obsolètes du programme Atlantis

Navette spatiale Saturn V du programme Apollo 11 sur la rampe de lancement 39A, le 1er juillet 1969. NASA

«Rampe de lancement pour navette spatiale, déjà utilisée, bon état général, idéalement située à Cape Canaveral - Floride, pour usage spatial ou autre (faire proposition)»

Voici la version à peine romancée d’une offre faite par la Nasa, l’agence spatiale américaine, qui tente de trouver une reconversion pour ses anciens équipements du Kennedy Space Center.

C’est une conséquence directe de la fin du programme spatial Atlantis de la Nasa, dont la navette a effectué son dernier voyage spatial en juillet 2011. «Comme ses sœurs Discovery and Endeavour, elle est à présent une pièce de musée», écrit le Orlando Sentinel.

Désormais obsolète, elle laisse dans son sillage un complexe spatial au sol qui servait à son décollage et à son atterrisage: des équipements désormais inutiles pour l’agence spatiale américaine... Fin 2013, l’argent fédéral cessera d’affluer pour le programme et les équipements, laissés à l’abandon, vont commencer à se détériorer.

En plus du lanceur 39A et de la piste d’atterrissage de 4,5 km, l'acheteur ou le loueur pourrait opter pour le pack spatial dont les éléments sont listés par The Atlantic. Il comprend le hangar d’assemblage de la navette (160 mètres de hauteur) qui avait d’abord servi à assembler les parties de la navette Saturn V du programme Apollo, le hangar de test high-tech des équipements, le centre de contrôle de lancement et divers espaces de stockage.

Evidemment, le détail des transactions est tenu secret, la Nasa laissant les prospects lui faire une proposition.

Pour Space Florida, l’agence spatiale d’Etat financée par de l’argent public et privé, la valeur de ces équipements uniques dépendra des besoins du marché et de la viabilité économique future d’un usage commercial des vols spatiaux.

Par ailleurs, Space Florida et la Nasa ont déjà un partenariat avec Boeing, qui loue l’un des hangars de navettes. La société aéronautique souhaite assembler et rénover ses capsules CST-100 (Crew Space Transportation) utilisées pour la relève des astronautes de la station spatiale internationale, pouvant transporter un équipage de sept personnes.

Photo: Navette spatiale Saturn V du programme Apollo 11 sur la rampe de lancement 39A, le 1er juillet 1969. NASA
Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
LU SUR...
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
À la une de Slate »
LU,VU&ENTENDU
Publié le 09/01/2013
Mis à jour le 09/01/2013 à 10h43