Life

Apollo Robbins: l'art d'être un pickpocket [VIDEO]

Cécile Dehesdin, mis à jour le 08.01.2013 à 14 h 34

Capture d'écran de la vidéo du New Yorker

Capture d'écran de la vidéo du New Yorker

Le New Yorker publie un long et passionnant portrait d'Apollo Robbins, un artiste pickpocket. Par artiste, il faut comprendre qu'Apollo Robbins ne vole pas pour l'argent mais pour le show. Il commence par prévenir ses victimes qu'il va les voler, puis réussit néanmoins à leur subtiliser leur bague de fiançailles (l'actrice Jennifer Garner), une liasse de billets (l'ancienne star de la NBA Charles Barkley), des badges (tous les gardes du corps de l'ancien Président Jimmy Carter) des montres, des portefeuilles, et même des lunettes (de soleil!) portées par leur propriétaire, avant de finalement leur rendre.

A 38 ans, Robbins est considéré comme le meilleur artiste pickpocket du monde (à se demander la fortune qu'il pourrait amasser s'il travaillait comme pickpocket tout court). «Demandez-vous une chose», dit-il souvent en montrant à quelqu'un ce qu'il vient de lui voler.

«Est-ce qu'on me paye assez pour que je vous le rende?»

Dans le monde de la magie, il atteint presque le statut de légende. Il y a quelques années, à une convention de magiciens de Las Vegas, le magicien Penn Jillette lui a demandé une démonstration, prêt à ne pas être impressionné tant il a peu d'estime pour les pickpockets, raconte le New Yorker. Robbins a refusé, disant ne pas être à l'aise face à tant d'autres magiciens, et notant que vu que Jillette était en shorts et t-shirt, il n'aurait pas grand-chose à voler. Sous l'insistance de Jillette, Robbins a proposé de faire un tour de magie à la place. Il a demandé à Jillette de placer une bague qu'il portait sur un morceau de papier et d'en tracer le contour avec un stylo.

Jillette a posé sa bague sur un papier, à déclipser un stylo de son t-shirt, et s'est préparé à dessiner. Après un instant, il s'est figé et a levé les yeux. Son visage était livide.

«Va te faire. Foutre», dit-il, en s'étalant dans une chaise.

Robbins tenait entre ses doigts un objet fin et cylindrique: la cartouche du stylo de Jillette.

La réputation d'Apollo Robbins dépasse désormais le cercle des magiciens, comme le relève Le Monde. Récemment, des psychiatres, des chercheurs en neuroscience et l'armée ont étudié ses méthodes, intéressés par ce qu'elles révèlent de la nature de l'attention humaine.

Dans une vidéo de démonstration, Robbins explique que tout son art repose sur le fait de capter l'attention de sa victime consentante, pour la manipuler et la détourner de ce qu'il est en train d'accomplir:

Cécile Dehesdin
Cécile Dehesdin (610 articles)
Rédactrice en chef adjointe
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte