Life

Le Hill Valley Telegraph, le journal du film Retour vers le Futur, n'est pas crédible

France Ortelli, mis à jour le 07.01.2013 à 13 h 44

Back to the future 1, Jinho Jung via Flickr CC License by

Back to the future 1, Jinho Jung via Flickr CC License by

Ceux qui ont vu Retour vers le Futur se souviennent sûrement du rôle majeur joué par le Hill Valley Telegraph, le journal local dont les unes apparaissent plusieurs fois à l’écran et participent à l’évolution dramatique du scénario des épisodes 1 et 2.

Un journaliste du New York Magazine, Jonathan Chait, s’est amusé à analyser ces unes et à vérifier leur crédibilité journalistique: il démontre que les infos de première page du canard sont traitées de façon «excessivement bizarre».

Petit rappel pour ceux qui ont oublié ce film culte: nous sommes en 1985 et Marty est un ado fan de skateboard et de guitare électrique. Son ami le Doc Brown (alias «Doc») invente une machine à remonter le temps à partir d’une DeLorean DMC-12. Dans le premier épisode, Marty s’enfuit dans la DeLorean et se retrouve en 1955 –l’année où Doc a eu l’idée de génie qui allait le conduire à fabriquer sa machine à remonter le temps et où les parents de Marty tombèrent amoureux.

Comme le rappelle Jonathan Chait, le Hill Valley Telegraph apparaît pour la première fois à l’écran au moment où notre héros Marty découvre le gros titre suivant de son journal local, juste après avoir attéri en 1955 (il ne le sait pas encore):

Selon Jonathan Chait, si cet encart est scénaristiquement utile, puisqu'il aide le héros à se repérer dans l'histoire (Eisenhower a été président des Etats-Unis de 1953 à 1961), il comporte plusieurs erreurs factuelles et journalistiques:

«Un président ne peut pas opposer son veto à un “projet de loi du Sénat”, il ne peut opposer son veto qu’à un projet de loi qui a été adopté par les deux chambres. Il n'est pas sûr qu’un droit de veto mérite un gros titre –normalement réservé aux déclarations de guerre, à l'élection présidentielle, à un assassinat ou autres– mais si c'était le cas, on pourrait penser que l'objet du projet de loi aurait-été écrit quelque part dans le titre.»

Jonathan Chait liste ainsi toutes les imprécisions qui figurent dans les unes du Hill Valley Telegraph et la façon curieuse dont ce journal local titre ses infos. Il aboutit à cette conclusion:

«Le plus étrange dans ces deux films n'est peut-être pas seulement que le Telegraph traite l'information de façon bizarre, mais qu'il n’aurait néanmoins jamais pu continuer à être publié en version imprimée jusqu'en 2015.»

Tout le monde n’est pas d’accord à 100% avec cette analyse: une tribune publiée sur Slate.com démonte certains arguments de Chait «très drôles» mais aussi «très faux». Par exemple, d'après les journalistes de Slate.com, les scénaristes de Retour vers le Futur seraient en fait plus crédibles quant à la façon dont les journaux locaux rédigent leurs gros titres que le journaliste du New York Magazine.

France Ortelli
France Ortelli (84 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte