Monde

Syrie: Bachar el-Assad propose une «solution» inacceptable pour les rebelles

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran du discours de Bachar el-Assad sur le site d'Al jazeera
Capture d'écran du discours de Bachar el-Assad sur le site d'Al jazeera

Le leader Bachar el-Assad a prononcé un discours ce dimanche 6 janvier, alors que 21 mois de violences entre son armée et les rebelles syriens ont fait plus de 60.000 morts.

Dans sa première apparition publique depuis juin dernier, le président syrien a exposé sa «solution» pour sortir de cette guerre civile meurtrière, annonçant un nouveau gouvernement, une amnistie générale où «tout le monde pardonnera à tout le monde», et une conférence nationale pour le dialogue et la réconciliation quand les opérations militaires seraient terminées, rapporte FranceTVInfo.

Mais cette amnistie «ne s'adresse pas aux personnes qui refusent une solution politique, qui ont trahi la Syrie». Bachar el-Assad a qualifié les rebelles de «terroristes» et de «salafistes qui organisent des meurtres de masses», refusant un dialogue avec l'opposition, «une marionnette fabriquée par l'Occident».

Il a nié l'idée que la Syrie soit en pleine révolution, parce qu'une «révolution a besoin d'intellectuels, où sont les intellectuels de cette révolution? Une révolution a besoin de leaders, qui sont les leaders de cette révolution?».

Comme le note Reuters, il est certain que la proposition d'el-Assad sera rejetée par les rebelles qui ont déjà dit qu'ils ne négocieraient que si le leader quittait le pouvoir.

«Nous sommes maintenant en état de guerre dans tous les sens du mot», a également dit Assad:

«Cette guerre vise la Syrie en utilisant une poignée de Syriens et plein d'étrangers. Donc, c'est une guerre pour défendre la nation.»

Cécile Dehesdin Rédactrice en chef adjointe

Newsletters

Kim Jong-un marche dans les pas de Saddam Hussein

Kim Jong-un marche dans les pas de Saddam Hussein

Reste à savoir si les États-Unis rejoueront l'opération Renard du désert.

Le plafond de verre en politique se brise peu à peu pour les LGBT

Le plafond de verre en politique se brise peu à peu pour les LGBT

La liste des pays dirigés par une personne LGBT est courte, mais grandit vite.

Trump paiera la cruauté envers les familles à la frontière américano-mexicaine

Trump paiera la cruauté envers les familles à la frontière américano-mexicaine

Cette mesure est si nauséabonde qu’elle finira certainement par se retourner contre son camp.

Newsletters