Culture

L'homme qui fabriquait des nuages

France Ortelli, mis à jour le 02.01.2013 à 17 h 32

Nuages / Abdallahh via Flickr CC License by

Nuages / Abdallahh via Flickr CC License by

Magritte n'est pas le seul à avoir été inspiré par la magie des nuages en élévation. Berndnaut Smilde, un artiste originaire des Pays-Bas, vient de développer une technique pour recréer des vrais petits nuages blancs denses et compacts en intérieur. Il les prend ensuite en photo avant qu’ils ne disparaissent, nous explique le blog Colossal.

Le magazine Time a élu ce procédé artistique parmi les meilleures inventions de 2012:

«Cela exige une planification méticuleuse: la température, l'humidité et l'éclairage doivent tous être justes. Une fois que tout est prêt, Smilde fait venir le nuage dans l'air à l'aide d'une machine à fumée. Il dure quelques minutes, mais l'effet est spectaculaire et étrangement émouvant.»

Ses photographies représentent toutes un nuage centré dans une pièce vide et on comprend qu’il a dû s'essayer sur des centaines de nuages avant d’obtenir ce résultat.

Les nuages recréés sont des nimbus, et comme leur nom l’indique (en latin, nimbus veut dire «pluie»), ils sont annonciateurs de pluie ou de neige et caractérisés par leur faible altitude et leur grand volume. L'artiste utilise une substance appelée aérogel, comme l'expliquait le Smithsonian Magazine dans un article publié fin décembre:

 «Smilde a fait beaucoup de recherches sur les nuages ​​et, ce faisant, il est tombé par hasard sur une substance appelée aérogel. L’aérogel, qu’on appelle aussi "fumée glacée", est composé de 99,8% d'air, ce qui en fait le matériau solide le plus léger sur Terre. Intrigué par sa ressemblance avec les nuages, Smilde a commencé à expérimenter avec cette fumée.»

Toujours selon le Smithsonian Magazine, les expériences de Smilde ont commencé dans la petite ville d’Arnhem en 2010. Il a ensuite réussi à obtenir d’autres lieux pour expérimenter ses nuages, comme une église du XVème siècle ou un vieux château.

Cet artiste n’est pas le seul à manipuler la pluie et le beau temps: depuis plus d’un demi-siècle, des techniques pour modifier le temps ont été testées. Par exemple, lors des Jeux olympiques de 2008, la Chine a affirmé que le temps clément était le fait de son unité spéciale et le pays continue aujourd’hui d'allouer des moyens colossaux à «l’ajustement» des conditions météorologiques.

France Ortelli
France Ortelli (84 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte