Monde

Les Palestiniens plus nombreux que les Juifs en Israël et dans les territoires occupés à partir de 2020?

Temps de lecture : 2 min

Une Palestinienne et son enfant, à Jérusalem Est, pendant que des soldats israéliens patrouillent. REUTERS/Amir Cohen.
Une Palestinienne et son enfant, à Jérusalem Est, pendant que des soldats israéliens patrouillent. REUTERS/Amir Cohen.

Israël va-t-il être confronté à un choc démographique l’obligeant à changer ses plans? Un rapport du Bureau central palestinien des statistiques (BCPS) estime en effet qu’à l’horizon 2020, les Palestiniens seront plus nombreux que les Juifs sur l’entité formée par Israël et les territoires occupés. Selon le quotidien israélien Haaretz, 5,8 millions d’Arabes vivent actuellement en Israël, en Cisjordanie, dans la bande de Gaza et à Jérusalem-Est, contre 6 millions de Juifs.

En 2016, ces populations devraient atteindre le même nombre d’individus avant de voir les deux courbes se croiser pour atteindre 7,2 millions d’Arabes en 2020, contre 6,9 millions de Juifs.

Une situation qui s’explique en partie par un taux de fertilité s’élevant à 4,4 enfants par famille dans la bande de Gaza. Moins qu’il y a 15 ans, où ce même taux atteignait les 6 enfants par famille selon le Times Of Israël, mais nettement plus que le taux de fertilité israélien, stable à 3 enfants par famille.

Du côté palestinien, cette nouvelle ne passe bien entendu pas inaperçue. Interrogée par le site israélien YNet, Hanan Ashrawi, ancienne porte-parole de l’Autorité palestinienne, estime que cela «pourrait mettre en danger la solution d’un territoire à deux Etats et mener, de facto, à un Etat unique, ce qui serait inconfortable pour les Israéliens et les Palestiniens».

Du côté israélien, on tente de minimiser l’importance de ces chiffres: des chercheurs accusent le BCPS de gonfler ses statistiques, selon Times of Israel. Le Bureau central israélien des statistiques, qui relève de l’autorité du Premier ministre, y est allé lui aussi de son petit rapport: selon ses prévisions, citées par le site Israël Infos, la population de l’Etat d’Israël devrait se situer entre 9,6 et 10,6 millions d’ici 2030, pour 7,2 millions de juifs et 2,4 millions d’arabes. Aucun chiffre n’a en revanche filtré sur les territoires occupés.

Si elle n’est qu’une estimation à prendre avec précaution, la perspective de voir le nombre d’Arabes dépasser celui des Juifs en Israël et dans les territoires occupés est aujourd’hui bien réelle, comme le rapportait fin octobre, déjà, Haaretz, dont l’article avait été traduit par Courrier International. Une situation que l'article n’hésitait d’ailleurs pas à qualifier «d’apartheid dans les territoires sous souveraineté israélienne».

Alexandre Blot Luca

Newsletters

Les populistes ont rendu les États européens ingouvernables

Les populistes ont rendu les États européens ingouvernables

Avec la montée des partis populistes, il est désormais particulièrement compliqué de constituer un gouvernement stable dans nombre de pays d'Europe. La Suède n'est que le dernier exemple en date.

À New York, les accouchements prématurés ont augmenté depuis l'élection de Trump

À New York, les accouchements prématurés ont augmenté depuis l'élection de Trump

En particulier chez les femmes immigrées.

Changement climatique et pluies extrêmes: ce que dit la science

Changement climatique et pluies extrêmes: ce que dit la science

La théorie, la modélisation climatique et les observations semblent tendre vers la même conclusion.

Newsletters