Hillary Clinton blessée lors d'une rencontre secrète en Iran?

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton lors de la réunion des «Amis du peuple syrien», le 24 février 2012 à Tunis. REUTERS/Jason Reed.

Les théories du complot et autres rumeurs se multiplient autour de la santé de la Secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton et des raisons pour lesquelles elle n'est plus apparue en public depuis maintenant près de quatre semaines. Hillary Clinton est aujourd'hui officiellement soignée depuis le 30 décembre au New York-Presbyterian Hospital pour un caillot de sang dans la boite cranienne. Cet hôpital qui a également traité le roi Abdallah d'Arabie Saoudite il y a deux ans lui administre, selon un communiqué officiel, des anti-coagulants. L'hôpital annonce pouvoir faire une évaluation de l'efficacité du traitement dans les 48 heures.

Une explication qui semble étrange aux spécialistes médicaux comme celui de la chaîne de télévision américaine NBC Robert Bazell. Il estime que si ce caillot était la conséquence d'une commotion cérébrale, il ne serait pas traité avec des anti-coagulants. «Donc soit le caillot n'est pas lié à une commotion cérébrale et elle a un caillot dans une jambe ou ailleurs ou il se passe autre chose qu'on nous cache» explique M. Bazell.

Les interrogations sur la santé de Hillary Clinton se multiplient en fait depuis le début du mois de décembre et l'annulation au dernier moment de sa présence à Marrakech le 6 décembre lors du forum réunissant les Amis de la Syrie. Un Forum dont elle est à l'origine de la création. Il avait alors été annoncé qu'Hillary Clinton souffrait d'une grippe. Trois jours plus tard, le 9 décembre, la grippe se compliquait d'un virus gastrique. Le 10 décembre, la veille du jour où elle devrait témoigner devant la Commission du renseignement du Sénat sur l'attaque terroriste du 11 septembre 2011 contre le consulat américain de Benghazi en Libye, le Département d'Etat annonçait qu'Hillary Clinton souffrait d'une commotion cérébrale après avoir perdu connaissance à la suite d'une déshydratation. Le 21 décembre, Barack Obama nommait John Kerry à la tête du Département d'Etat pour remplacer Hillary Clinton.

La succession des troubles de santé de Hillary Clinton ne manque pas d'étonner et de susciter de nombreuses questions. Une des rumeurs insistantes est celle d'un accident d'avion au début du mois de décembre lors d'une rencontre secrète avec le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad pour négocier sur le programme nucléaire de Téhéran.

L'avion de la Secrétaire d'Etat qui décollait de Bahreïn est officiellement allé à Bagdad en Irak mais aurait en fait changé de direction pour la ville iranienne de Ahvaz, la capitale de la province du Khuzestan au sud du pays. L'avion de Hillary Clinton aurait eu des problèmes techniques et aurait effectué un atterrissage d'urgence. Plusieurs autres personnes auraient été blessées et même tuées dans l'accident. Cela expliquerait la mort mystérieuse de Job Price, le commandant des unités de commandos de marine (SEALS) en Afghanistan. Son décès a été annoncé le 22 décembre à Uruzgan en Afghanistan dans des conditions inexpliquées. Il aurait été en fait le responsable de la sécurité de la mission en Iran d'Hillary Clinton et aurait péri dans l'accident d'avion.

Selon un sondage Gallup publié le 31 décembre, Hillary Clinton est la femme la plus admirée aux Etats-Unis en 2012.