Monde

La Chine oblige les enfants à rendre visite à leurs vieux parents

Temps de lecture : 2 min

China - portrait old chinese woman / jadis1958 via Flickr CC License by

A tes vieux parents tu rendras visite. Fréquemment. Ceci n'est pas un conseil, mais bien une obligation légale. La Chine a adopté vendredi 28 décembre une législation visant à protéger les droits des personnes âgées.

Les parents chinois auront donc maintenant une arme plus puissante que la culpabilité pour s'assurer que leurs enfants adultes leur rendent visite: la menace d'un procès. Le législateur national a adopté vendredi un amendement à une loi de protection des personnes âgées exigeant que les enfants adultes rendent visite à leurs parents âgés «souvent» sous peine d'être poursuivi en justice, rapporte l'Associated Press.

Il n'est pas indiqué ce que veut dire «souvent», ni quelles pourraient être les sanctions, souligne Le Monde, qui reprend l'AFP.

Le China Daily explique:

«La loi intervient alors que le gouvernement fait des efforts pour trouver des solutions globales aux problèmes auxquels font face les personnes âgées, le nombre de personnes âgées chinoises ayant connu une croissance rapide ces dernières années.»

La mesure semble en effet être une réponse claire à de nombreux faits divers révélant les histoires de parents âgés abandonnés ou que les enfants font vivre dans des conditions horribles.

Le sort des personnes âgées est l'un des grands défis de la Chine dont le développement rapide de l'industrialisation a conduit à l'éclatement de la structure familiale traditionnelle, sans que l'Etat ne fournisse un filet de sécurité suffisant et adéquat.

Déjà en 2011, Slate vous parlait de ce projet de législation.

La BBC rapportait également que la Chine voulait mettre en place une législation pour contraindre les enfants à rendre visite à leurs parents âgés de plus de 60 ans. Le site britannique soulignait qu'un huitième de la population chinoise avait plus de 60 ans et que la moitié d'entre eux vivaient seuls.

Un article du Shanghai Daily de juillet 2012 rappelait un sondage de la China Central Television selon lequel 11,9% des personnes déclaraient ne pas avoir rendu visite à leurs parents depuis des années et 33,4% ne revenaient à la maison qu'une fois par an.

Le même article reprenait les déclarations d'un sociologue de Shanghai interrogé par CCTV, Zuo Xuejin, qui doutait de la mise en place de la législation:

«Comment définissez-vous une "fréquence raisonnable" à laquelle les enfants devraient rendre visite à leurs parents? Si quelqu'un sacrifie son temps privé à travailler pour le pays et le public, est-il juste qu'il ou elle soit puni(e) par la loi pour n'avoir pas rendu visite à ses parents?»

La loi devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2013, selon Le Monde qui reprend l'AFP.

Newsletters

Le Covid-19 semble aiguiser l'appétit de la Chine communiste pour Taïwan

Le Covid-19 semble aiguiser l'appétit de la Chine communiste pour Taïwan

Le désir de Pékin de contrôler cette île perçue comme rebelle ne peut qu'être avivé par l'incontestable succès de la limitation du coronavirus.

Comment un voyage peut changer votre vie (Rediffusion)

Comment un voyage peut changer votre vie (Rediffusion)

Nous venons de traverser une période peu propice aux rencontres et par conséquent aux enregistrements si forts et personnels de Transfert. Pour ne pas vous laisser sans épisode pendant plusieurs semaines, nous avons choisi de vous rediffuser...

Pro ou anti-Trump, les médias américains toujours plus clivants

Pro ou anti-Trump, les médias américains toujours plus clivants

Donald Trump et les médias, c'est compliqué: quand une info lui déplaît, il hurle à la «fake news» et fait huer les journalistes dans ses meetings. Même Fox News, pourtant très à droite, n’est pas exempte de ses critiques. La...

Newsletters