Etats-Unis: une carte avec les noms et adresses de tous les détenteurs d'armes du coin

Nouvelle conséquence de la tuerie de Newtown, les citoyens américains possesseurs d’armes sont de plus en plus scrutés et critiqués.

Dernier  exemple en date: The Journal News, un quotidien local des comtés de Rockland et de Westchester dans l’Etat de New York a publié une carte interactive sur laquelle on peut voir le nom et l’adresse de chaque personne possédant un permis de port d’arme dans les deux comtés, représentée par un point orange.

Capture d'écran de la carte interactive du comté de Westchester

The Journal News précise que la carte ne tient pas compte des armes que l’on peut acheter sans permis. Elles ne sont pourtant pas des moindres: «les fusils et les fusils à pompe» peuvent être achetés sans permis, alors que tous les pistolets en nécessitent un. Logique, n’est-ce pas?

Le quotidien précise par ailleurs que sa démarche est tout à fait légale:

«Pour créer cette carte, The Journal News a envoyé un Freedom of Information Act [FOIA, demande qui oblige les agences fédérales à fournir leurs documents, au nom de la liberté d'information] pour les noms et adresses de tous les détenteurs d’un permis de pistolet à Westchester, Rockland et Putnam. Selon la loi de l’Etat, ces informations sont publiques.» 

Les réactions ne se sont pas fait attendre. Selon ABC News, plus de 500 personnes avaient commenté l’article de ce site au faible trafic à la fin de sa première journée en ligne (cinq jours après, ils étaient 2.177, à l'heure où nous publions ces lignes). The Atlantic Wire relève que les commentaires sont en extrême majorité négatifs et qu’il est «très difficile […] de trouver quelqu’un qui ait vraiment apprécié l’information».

De nombreux détenteurs d’armes ont l’impression d’être traités comme des délinquants sexuels alors qu’ils n’enfreignent aucune loi, note The Atlantic Wire. Aux Etats-Unis, des sites internet recensent légalement les adresses des personnes condamnées pour pédophilie et autres crimes sexuels.

Un sentiment de persécution qui mène inévitablement au point Godwin, repéré par CNN:

«Devrions-nous nous mettre à porter des étoiles de David jaunes pour que l’opinion publique sache ce que nous sommes?»

Les commentateurs pointent également les risques qu’engendrent ce qu’ils estiment être une violation de leur vie privée. Ils sont désormais à la merci des hordes de gauchistes du comté qui pourraient venir les harceler. Et plus sérieusement, d’autres s’inquiètent que ce genre de cartes soient l'outil rêvé des cambrioleurs à la recherche d’armes.

Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
LU SUR...
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
À la une de Slate »
LU,VU&ENTENDU
Publié le 27/12/2012
Mis à jour le 27/12/2012 à 11h45