Monde

C'est à cause de Karl Rove que Mitt Romney a mis si longtemps à avouer sa défaite le 6 novembre

Temps de lecture : 2 min

Mitt Romney reconnaît sa défaite à Boston, le 7 novembre 2012. REUTERS/Jim Young.
Mitt Romney reconnaît sa défaite à Boston, le 7 novembre 2012. REUTERS/Jim Young.

C’était un des petits mystères de la dernière soirée électorale américaine: pourquoi Mitt Romney a-t-il attendu si longtemps pour reconnaître sa défaite face à Barack Obama?

Celle-ci a été annoncée un peu avant 23h15 heure de la côte Est par NBC le 6 novembre (5h15 le 7 heure française) mais le candidat républicain n'a prononcé son discours qu'un peu avant 1 heure du matin, juste après avoir appelé Barack Obama. Dans un long article sur la campagne du candidat battu, le Boston Globe explique ce délai par le fait que Romney a fait confiance à Karl Rove, l'ancien conseiller de Bush et consultant pour Fox News, qui affirmait seul contre tous qu'il n'avait pas encore perdu —un épisode surréaliste que nous vous avions narré en direct:

«[Romney] était prêt à reconnaître sa défaite vers 23h15, quand le stratège républicain Karl Rove a fait sa désormais tristement célèbre apparition sur Fox News pour expliquer que sa propre chaîne avait tort en donnant le président gagnant dans l’Ohio. L’appel a été annulé et une heure d’incertitude a suivi. Puis, quand des dirigeants de la Fox ont écarté les remarques de Rove et confirmé les projections de la chaîne, Romney a dit: "Appelez le président".»

Newsletters

Mon Europe à moi: «À quand un Erasmus qui s'adresse vraiment à tous les jeunes?»

Mon Europe à moi: «À quand un Erasmus qui s'adresse vraiment à tous les jeunes?»

L'Union européenne s'est engagée sur un nouveau programme Eramus+ qui devrait s'ouvrir à de nouveaux publics.

L'éruption du volcan aux îles Tonga pourrait nous aider à comprendre Mars

L'éruption du volcan aux îles Tonga pourrait nous aider à comprendre Mars

Comme sur Mars il y a des milliards d'années, Hunga Tonga s'est formé en présence d'eau.

L'Ukraine a une capacité de résistance que la Russie ne devrait pas sous-estimer

L'Ukraine a une capacité de résistance que la Russie ne devrait pas sous-estimer

Devant l'échec annoncé des négociations, la Russie menace de passer à l'offensive en Ukraine. Mais même si l'Ukraine cède, le contrôle du pays par Moscou est loin d'être assuré.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio