Balles de golf, urine, bottes... Plus de 180.000 kilos de déchets sur la Lune

Moon Dreams / Steve Jurvetson via FlickrCC license by

Vous êtes-vous déjà demandé ce que faisaient les agences spatiales des différents robots et satellites qu’elles envoient explorer la Lune une fois leur mission terminée? Ces engins deviennent tout simplement des kamikazes, ayant pour ordre de s’autodétruire en se ruant à pleine vitesse vers la surface de la Lune, explique The Atlantic.

Rapatrier ces machines coûterait bien trop cher, il est donc devenu habituel de détruire tous les appareils d’exploration lunaire, comme le montre la longue liste des différentes machines qui se sont détruites sur la lune depuis 1959, établie par le site d’infos spatiales SEN.

Résultat, la Lune regorge d’ordures en tout genre. Plus de 180.000 kilos de déchets jonchent sa surface. On peut notamment y trouver:

  • Plus de 70 engins spatiaux
  • 5 drapeaux américains
  • 2 balles de golf
  • 12 paires de bottes
  • Des caméras
  • Des magazines
  • Des sacs à dos
  • 96 sacs d’urine, d’excréments et de vomi

D’autres objets présents sur la Lune ont une valeur plus symbolique, précise The Atlantic. La mission Apollo 11 a par exemple laissé sur la Lune un micro disque de silicone contenant les messages de 73 chefs d’Etat.

La lune abrite également les cendres d’Eugene Shoemaker, un géologue de la NASA qui a rêvé toute sa vie d’aller sur la Lune, rapporte NBC News.

Ces déchets sont en train d’acquérir une valeur historique, expliquait en 2010 Der Spiegel. Les débris de la mission Apollo 11 (qui vit le premier homme marcher sur la Lune) pourraient ainsi favoriser le développement de l’archéologie spatiale, maintenant qu'ils ont été consacrés «ressources historiques».

Comme pour tout site archéologique, la première chose à faire est donc de s’assurer de la conservation des restes de la mission Apollo 11:

«Les archéologues spatiaux s’inquiètent que des missions futures, ou de possibles touristes lunaires, puissent récupérer ou même détruire ce "site sacré de l’histoire mondiale".»

Il n’est pas nécessaire d’aller sur la Lune pour trouver des déchets spatiaux: il y au moins 21.000 débris de plus de 10 centimètres de largeur en orbite autour de la Terre, selon New Scientist. Ces débris peuvent être dangereux, pour les terriens comme pour les satellites:

«La friction créée en frôlant la haute atmosphère de la Terre peut parfois faire tomber des déchets spatiaux de leur orbite, créant un risque faible mais réel pour les humains. Des millions de particules plus petites en orbite présentent des risques sérieux pour les satellites. Ces débris spatiaux sont repérés et suivis de près grâce à des radars ou des lasers, mais le système a ses limites.»

Qu’attendons-nous pour nettoyer l’espace?

Photo: Moon Dreams / Steve Jurvetson via FlickrCC license by
Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
LU SUR...
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
À la une de Slate »
LU,VU&ENTENDU
Publié le 21/12/2012
Mis à jour le 21/12/2012 à 13h21