Monde

Qui était le tueur qui a abattu 27 personnes dans le Connecticut?

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 15.12.2012 à 13 h 40

Devant un bâtiment de Newtown accueillant les familles touchées par la tuerie de Sandy Hook. REUTERS/Lucas Jackson

Devant un bâtiment de Newtown accueillant les familles touchées par la tuerie de Sandy Hook. REUTERS/Lucas Jackson

Qui était Adam Lanza, le jeune homme de vingt ans qui, après avoir pénétré dans l'école primaire de Sandy Hook à Newtown dans le Connecticut, a abattu 26 personnes dont 20 enfants à l'aide de deux pistolets semi-automatiques, avant de se donner la mort?

Les médias américains ont d'abord donné le nom de Ryan Lanza, 24 ans, qui est en réalité le frère du tueur. Selon la police, Adam a d'abord tué Nancy Lanza, sa mère, à son domicile. Elle était institutrice dans l'école où il s'est ensuite rendu.

>> Tous nos articles sur la tuerie du Connecticut, ici

Les parents d'Adam et Ryan ont achevé leur procédure de divorce en 2009, selon CNN (en 2008 selon d'autres sources dont le New York Times et Reuters), le Washington Post précisant que la séparation des parents date d'une décennie. Peter, le père, expert-comptable, est remarié à une bibliothécaire de l'université du Connecticut et vit à Stamford, une ville proche de Newtown.

Adam a le profil d'un garçon normal aimant le foot, les jeux vidéo et le skateboard, selon une source locale citée par CNN. Mais d'autres informations permettent de dresser un portrait plus perturbant de sa personnalité. 

Adam Lanza souffrait selon un proche de la famille d'une forme d'autisme, qui pourrait être le syndrome d'Asperger écrit le New York Times, et il suivait un traitement médical. Il est également décrit comme «turbulent» par Ryan Kraft, le voisin de 25 ans qui gardait parfois Adam quand sa mère sortait dîner avec des amis. Si la mère, Nancy, collectionnait des armes (dont celles qui ont été utilisées par Adam), tous les témoignages insistent sur son comportement responsable et son investissement dans l'éducation de ses enfants.

Selon une voisine, Beth Israel, le garçon était «introverti mais en aucun cas menaçant», poursuit le Post.

«En résumé, je dirais simplement que c'était un garçon socialement maladroit, timide et calme. Il ne vous regardait pas vraiment dans les yeux.»

«Il semblait toujours calme. Il n'était jamais vraiment sociable. Quand vous tentiez de communiquer avec lui, il se contentait d'une réponse d'un ou deux mots», confirme un autre élève qui l'a connu. Jusqu'au jour de la tuerie, Adam faisait d'ailleurs tout ce qu'il pouvait pour ne pas attirer l'attention, écrit le New York Times.

Le New York Times cite également Olivia DeVivo, une ancienne élève du lycée d'Adam, selon laquelle «il passait tellement inaperçu que les gens n'ont pas réalisé qu'il se passait peut-être quelque chose — que peut-être [Adam] avait besoin qu'on lui parle ou qu'on lui propose une aide psychologique». Un jeune extrêmement solitaire pour cette ancienne élève aujourd'hui étudiante à l'université du Connecticut. «Je ne l'ai jamais vu avec qui que ce soit. Je ne peux même pas penser à une personne associée à lui».

Selon une autre élève qui était en classe avec Adam, ce dernier «était très calme, réservé». Un jeune homme par ailleurs décrit comme intelligent et brillant, en avance sur sa scolarité et qui «excellait en tout».

Bien que les Etats-Unis soient tristement habitués à ces tueries de masse, Sandy Hook est la deuxième tuerie scolaire la plus meurtrière de leur histoire, après la tuerie de Virginia Tech campus en 2007, lors de laquelle 32 étudiants ont été abattus.

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte