Le monde en 2030 selon les renseignements américains

Illustration du rapport «Alternative Worlds» sur le monde en 2030.

Le National Intelligence Council (NIC), le centre d’études stratégiques à moyen et long terme des services de renseignements américains, vient de publier un rapport sur le monde en 2030, baptisé «Alternative Worlds». Technologie, gouvernance mondiale, énergie, nourriture, terrorisme... le rapport couvre de très nombreux sujets.

Alors, à quoi ressemblera le monde en 2030?

Démographie

Le NIC estime que nous serons 8,3 milliards en 2030, rapporte Bloomberg. La classe moyenne devrait particulièrement s’agrandir dans le monde, atteignant 2 milliards de personnes. La pauvreté devrait également reculer à l’échelle mondiale.

Les niveaux d’éducation dans les pays en développement devraient augmenter, particulièrement chez les femmes qui n’atteindront pas cependant un niveau équivalent à celui des hommes.

Une meilleure éducation couplée à un meilleur accès aux nouvelles technologies créera une forte demande de démocratisation chez les classes moyennes des pays en développement.

Cet enrichissement général rapide risque cependant de provoquer un grave problème de ressources. La demande en nourriture devrait augmenter de 35%. La demande en énergie et en eau se fera également grandissante, alors que la sécheresse guette dans de nombreuses régions du monde à cause du réchauffement climatique.

Technologie

Les cyborgs et les membres bioniques pourraient ne plus relever de la science-fiction d’ici 2030, note Gizmodo:

«Les implants, les prothèses et les exosquelettes deviendront des équipements normaux de la vie humaine –ce qui pourrait mener à des améliorations conséquentes des capacités humaines innées.»

Ces nouvelles technologies permettront également d’aider les personnes âgées, à la fois pour maintenir une meilleure forme physique à un âge avancé et pour prolonger l’espérance de vie.

Des implants rétiniens permettront la vision nocturne et des produits neuropharmaceutiques donneront accès à «une mémoire, une attention et une vitesse de pensée largement améliorées».

Mais ces nouvelles technologies poseront de nombreux défis, souligne le rapport. En plus des risques de piratage qui planeront sur toutes ces technologies informatisées, le prix de ces technologies pourrait créer une fracture dans la société entre «les personnes améliorées et les personnes non-améliorées».

Diffusion du pouvoir

Le NIC prévoit une «diffusion du pouvoir», explique le site du département de la Défense américain:

«Le conseil avance que d’ici 2030, l’Asie surpassera l’Occident en PIB, population, dépenses militaires et investissements technologiques. Si cela se produit, la Chine deviendra le plus grosse économie du monde, avec l’Inde et le Brésil la suivant de près […] tandis que la Russie, l’Europe et le Japon continueraient leur déclin.»

Le futur rôle des Etats-unis est plus incertain, note Politico. Si le «relatif déclin économique» devrait se poursuivre et est inévitable, le rôle des Américains sur la scène internationale semble être plus difficile à prédire. Le NIC voit les Etats-Unis rester la première puissance mondiale, suivis de près par d'autres pays ayant acquis une puissance et une influence comparables, sans pour autant que les Etats-Unis «soient remplacés par un autre pays comme la seule superpuissance du monde».

Moyen-Orient

Pour le NIC, le conflit israélo-palestinien ne sera toujours pas réglé en 2030, rapporte l’agence d’infos juives internationales JTA.

Le NIC estime que certains différends entre les deux parties tels que le droit de retour des réfugiés palestiniens, la démilitarisation de la Palestine ou encore le partage de Jérusalem rendent un accord impossible.

Le futur du Moyen-Orient et le niveau de stabilité qui le caractérisera en 2030 sont incertains, explique CNS News. Si le régime des Mollahs se maintient en République islamique d'Iran et finit par obtenir l’arme nucléaire, «le Moyen-Orient devra faire face à un futur hautement instable», estime le NIC.

L’avenir du Moyen-Orient dépendra également de la manière dont évoluera l’islam politique des jeunes démocraties arabes: soit vers plus de pragmatisme, soit vers plus d’islam.

Vers la fin du terrorisme islamiste?

Le NIC prévoit également une forte diminution du terrorisme islamiste, même si des groupes comme al-Qaida ou le Hezbollah continueront d’être des menaces, rapporte CNS News. Le retrait des Américains d’Irak et d’Afghanistan vont permettre de diminuer sensiblement la haine que les Etats-Unis suscitent dans le monde musulman.

Par ailleurs, les révolutions arabes ont montré l’émergence d’une nouvelle génération plus intéressée par la démocratie que la religion. Les organisations terroristes auront donc plus de difficultés à recruter qu’auparavant.