Life

Après Hashtag, des bébés nommés Google (et Siri, Jedi, ou Excel)

Cécile Dehesdin, mis à jour le 14.12.2012 à 12 h 25

Josh Lewis via Flickr, licence CC

Josh Lewis via Flickr, licence CC

On avait déjà entendu parler d'un bébé prénommé «Hashtag», en référence aux usages de Twitter, mais la petite Hashtag n'est pas toute seule et est bien accompagnée dans la liste des prénoms de bébés américains les plus étranges. Le site babycenter.com a compilé les réponses de 4.000 de ses parents utilisateurs indiquant le nom de leurs enfants en 2012, et en a tiré la liste des noms les plus inhabituels de l'année. Chacun des prénoms listés a au moins été donné à deux enfants.

Cnet s'est intéressé aux prénoms de geeks en particulier, et note que Hashtag pourra donc avoir comme copains au moins deux Google (le premier bébé prénommé Google est né en 2005). Ils sont accompagnés de quelques Jedi, et Tron, et des parents scientifiques ont eu des Xenon et des Neon. Une pensée pour Espn, qui en plus d'être le nom d'au moins deux petits garçons est celui d'une chaîne télé sportive américaine... Peu de prénoms geeks chez les filles, sauf, tout de même, Excel (et pas geek du tout, mais au moins deux petites Américaines s'appellent désormais «J'adore», nous leur présentons les excuses de la France).

Encore plus étrange, les prénoms liés aux produits Apple ont atteint un niveau de popularité suffisant pour ne pas faire partie de ce classement... 12% de garçons en plus qu'en 2011 ont été appelés Mac, et 5% de filles en plus sont désormais des Siri.

Si l'idée de donner de tels prénoms à ses enfants peut choquer, Katy Waldman défend le concept sur Slate.com, estimant que, même s'ils seront sûrement moqués, les critiques les plus partagées contre ces noms ne tiennent pas la route. A ceux qui disent que ces prénoms sont trop inhabituels, elle répond que «c'est une raison nulle de ne pas faire quelque chose», et que les «noms peu communs, comme les habits, les sons ou les situations familiales peu communs, peuvent être beaux».

Le temps qu'Hashtag entre en maternelle, plus personne n'utilisera Twitter, la rendant démodée? On est entouré de noms vintage ou rétro, et les prénoms ne sont pas nécessairement censés réfléter le présent. Quant à ceux qui estiment qu'Hashtag ne peut pas être un prénom parce que c'est déjà un nom commun qui signifie quelque chose, elle répond Cerise, Pomme, Grâce, France, Constance, ou Fleur...

Cécile Dehesdin
Cécile Dehesdin (610 articles)
Rédactrice en chef adjointe
geekSiriAppleGooglehashtag
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte