Monde

Une citation controversée retirée du mémorial Martin Luther King à Washington

Grégoire Fleurot, mis à jour le 13.12.2012 à 10 h 20

Mémorial Martin Luther King Jr. à Washington, REUTERS/Larry Downing

Mémorial Martin Luther King Jr. à Washington, REUTERS/Larry Downing

L’administration Obama a trouvé un moyen de se sortir d’une polémique qui dure depuis presque un an autour d’une inscription de 10 mots sur le côté du mémorial Martin Luther King Jr. à Washington. Ils vont tout simplement l’effacer.

Le Washington Post raconte les détails de cette solution remarquablement simple, bien qu’un peu coûteuse:

«Le département de l’Intérieur, qui avait annoncé en février que l’inscription allait être remplacée, a déclaré qu’il allait la retirer pour protéger “l’intégrité de la structure” de la statue de trois étages. […] Les travaux vont coûter entre 700.000 et 900.000 dollars (entre 530.000 et 690.000 euros), seront financés par un fonds spécialement créé par la fondation du mémorial et seront opérés par le National Park Service.»

L’inscription en question?

«J’étais le tambour-major de la justice, de la paix et de la vertu.»

Les critiques voyaient dans ces mots, paraphrasés d’un discours que King a donné quelques mois seulement avant son assassinat, une modification radicale du sens de la citation originale, qui donne l’impression que l’icône du mouvement des droits civiques était arrogant. L’auteure et poète Maya Angelou, autre figure du mouvement qui a travaillé avec King, est allée jusqu’à affirmer qu’ils le faisaient passer pour un «crétin arrogant».

King avait prononcé ce discours en février 1968, deux mois avant d’être tué, face à une congrégation de l’Eglise baptiste Ebenezer à Atlanta:

«Dites que j’étais un tambour-major de la paix. J’étais un tambour-major de la vertu. Et toutes les autres choses superficielles n’auront pas d’importance.»

Un changement de dernière minute sur le nouveau monument avait modifié l’emplacement de cette citation vers un autre endroit plus petit sur la statue en granit de 9 mètres, forçant les fameuses lignes à être raccourcies pour rentrer sur la face nord de la statue. Cette décision avait attiré des plaintes véhémentes de la part d’Angelou et d’autres, entraînant un plan pour remplacer la citation tronquée. Ce plan a donc été mis à la poubelle pour une solution plus simple: tout bonnement l’effacer.

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte