Monde

Israël-Palestine: dessinez les frontières de la paix

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 10.12.2012 à 15 h 43

Home page du site «Is Peace possible?»

Home page du site «Is Peace possible?»

Une solution réaliste et juste au conflit entre Israël et la Palestine, qui vient d’être nommé Etat observateur non-membre à l’ONU, adviendra-t-elle un jour? Comment assurer la création d’un Etat palestinien viable et continu, jugé conforme au compromis historique des frontières de 1967, tout en permettant à la majorité des quelque 500.000 Israéliens qui vivent à l’intérieur du territoire palestinien dans des colonies de se maintenir sur place?

En d’autres termes, un accord issu de concessions réalistes entre les deux parties a-t-il la moindre chance d’être signé si on se penche sur la carte des territoires concernés?

Oui, selon The Atlantic, qui présente un projet innovant auquel il s'est associé. Le site Is Peace Possible, créé par le S. Daniel Abraham Center for Middle East Peace, avec SAYA/Design for Change et le journal américain, propose à l’internaute de mettre à profit la base de données géographiques qu’il a récoltée afin de dessiner un compromis possible.

Découpé en plusieurs thèmes (sécurité, frontières, réfugiés, statut de Jérusalem), le site vous permettra de rafraîchir vos connaissances sur la situation actuelle, résultat de nombreux événements historiques qui ont façonné l’actuel bourbier… C’est simple, pédagogique, et surtout le site veut rester neutre et présenter systématiquement la position de chaque partie.

Dans un deuxième temps (ou tout de suite si vous préférez), vous pourrez vous-même dessiner les frontières d'une carte des territoires qu'Israël annexerait à l'issue de l'accord, et ce que ces terrains représentent en part du territoire palestinien, afin de procéder aux échanges de terres qui s'imposeront pour que l'accord soit accepté par l'autre partie.

Un exercice qui se veut dépassionné, pragmatique et qui a le mérite d'entrer dans la complexité d'une situation qui paraît à beaucoup bloquée «après sept guerres, des douzaines de négociations ayant échoué, des centaines de résolutions de l'ONU, des milliers de pertes et un nombre incalculable d'opportunités manquées», écrit le site en introduction.

 

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte