France

Dans l’enfer de la prison des Baumettes

Temps de lecture : 2 min

Cellule de confinement de la maison d’arrêt des hommes 2. ©G. Korganow pour le CGLPL
Cellule de confinement de la maison d’arrêt des hommes 2. ©G. Korganow pour le CGLPL

C’est comme dans le film Un Prophète, mais en vrai. La prison des Baumettes, célèbre établissement pénitentiaire situé à Marseille réputé pour sa vétusté et son insalubrité, a été inspectée par 20 contrôleurs des lieux de privation de liberté entre le 8 et le 19 octobre. Jean-Marie Delarue, le contrôleur général, a jugé la situation alarmante. Il a utilisé une procédure d'urgence, prévue en cas de «violation grave des droits fondamentaux» et publié, jeudi 6 décembre, «des recommandations» au Journal officiel.

Le Monde reprend les conclusions inquiétantes de ce rapport dans un long papier, ce jeudi 6 décembre, qui décrit l’état de décrépitude et de déchéance dans lequel les contrôleurs ont trouvé la prison:

«Par l'effroyable odeur d'ordures et d'urine, par les murs qui tombent en ruine, par l'eau qui ruisselle dans les bâtiments, par les rats qui pullulent au point que les surveillants tapent des pieds pendant les rondes de nuit pour les éloigner. Ils ont trouvé un scorpion dans une flaque et surpris un détenu qui lapait l'eau des toilettes, lassé de réclamer depuis trois semaines qu'on répare le robinet de sa cellule. Un autre a fini par leur murmurer, vert de peur, qu'il était l'esclave, y compris sexuel, de ses deux codétenus.»

Le non-respect des normes d’hygiène (rats, état des cellules, etc.), la surpopulation, la violence, le manque total d’activité pour les détenus et l’absentéisme des gardiens font partie de la longue liste de points à améliorer établie par Jean-Marie Delarue à l’intention de la Garde des sceaux et de la ministre des Affaires sociales et de la santé.

Le contrôleur a aussi accompagné son rapport de photos [PDF], prises par le photographe Grégoire Korganow et publiées dans le Monde ou encore dans Libération. En voici quelques unes:

Cellule de confinement de la maison d’arrêt des hommes 3 / ©G. Korganow pour le CGLPL

Humidité dans une cellule de la maison d’arrêt des hommes 2 / ©G. Korganow pour le CGLPL

Salle de douche de la maison d’arrêt des hommes 1 / ©G. Korganow pour le CGLPL

Electricité dans une cellule de la maison d’arrêt des hommes 1 / ©G. Korganow pour le CGLPL

Cour de promenade de la maison d’arrêt des hommes. Inondation avec la pluie / ©G. Korganow pour le CGLPL

Jean-Marie Delarue appelle le gouvernement à mettre en place des solutions urgentes:

«Une telle situation est génératrice pour les personnes détenues, et aussi pour le personnel, de conditions, sans doute inhumaines, sûrement dégradantes. Sa persistance, en dépit d’alertes répétées depuis vingt ans, appelle des solutions énergiques.»

France Ortelli

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters