Life

Comment nos écrans stéréotypent les femmes

France Ortelli, mis à jour le 05.12.2012 à 10 h 08

Les clichés sur les représentations physiques des femmes sont loin d'avoir disparu des écrans.

Mother Jones reprend les résultats d’une enquête [PDF] réalisée par le Geena Davis Institute on Gender in Media. Fondé en 2004 par la comédienne Geena Davis, cet institut a publié des statistiques sur le traitement des femmes à l’écran, notamment dans les émissions de prime-time à la télévision ainsi que dans les programmes pour enfants et les films familiaux.

Pour Mother Jones, des statistiques «stupéfiantes» ressortent de cette enquête. Par exemple:

Sur le port de vêtements sexy: 28,3% des personnages féminins d’un film familial en portent contre 8% des personnages masculins.

Sur la minceur: 37,5% des personnages féminins de prime-time sont minces contre seulement 13,6% des personnages masculins.

Dans les films familiaux, 73,5% des narrateurs sont des hommes.

Les auteurs de l'étude concluent:

«Non seulement les femmes sont sous-représentées dans les médias populaires, mais quand elles sont à l’écran, elles semblent être là principalement pour décorer.»

France Ortelli
France Ortelli (84 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte