Un fusil imprimé en 3D testé pour la première fois [VIDÉO]

Vidéo postée sur Youtube du premier test de l'arme à feu. Capture d'écran

Le projet Wiki Weapon consiste à réaliser une arme de calibre 22 long rifle en utilisant une imprimante 3D, et à distribuer le mode d’emploi sur Internet en open source. L’étudiant texan Cody Wilson, à l’origine du projet, vient de réaliser les premiers tests d’arme à feu avec un prototype, écrit le magazine Wired. Résultat: le fusil tire six coups avant de se casser.

Pour Wiki Weapon, ce résultat n’est pas une surprise, même si Cody Wilson misait sur une arme un peu plus résistante: «On pensait qu’elle casserait au bout de 20 coups», a-t-il déclaré à Wired.

En réalité, l’arme testée sur la vidéo n’est pas entièrement réalisée à la maison. C’est un modèle AR-15 dont seulement une partie en plastique a été imprimée: la partie inférieure et la détente de l’arme, comme Wiki Weapon le détaille sur le blog du projet. Les passionnés à l’origine de Wiki Weapon sont ainsi encore loin d’avoir gagné leur pari d’une arme construite à 100% par leurs propres moyens avec la seule aide d’une imprimante 3D.

Pendant des semaines, le groupe a subi des revers qui ont retardé les tests. En septembre, Wilson a loué une imprimante 3D pour réaliser son arme, mais les avocats de la société louant l’appareil, ayant entendu parlé des plans de Wilson et de Wiki Weapon, ont annulé la location, citant la loi américaine qui interdit le port d’une arme capable de déjouer les détecteurs des aéroports.

Comme Slate.fr l'a relaté en août 2012 à propos du projet Wiki Weapon, les imprimantes 3D à usage privé qui sont aujourd'hui sur le marché permettent de construire des objets en plastique tel que l'ABS, la substance thermoplastique utilisée pour fabriquer les Legos.

Lors de l’annonce du projet Wiki Weapon, Die Zeit avait interviewé Frank Rieger, porte-parole du réseau de hackers allemands Chaos Computer Club. Pour ce dernier, ce projet est un mauvais exemple des possibilités offertes par la maker subculture qui s'est formée autour de l'utilisation des imprimantes 3D. Pas parce qu'il s'agit d'une arme, mais parce que l'industrie de l'armement a une grande longueur d'avance face à des imprimantes 3D qui ne fonctionnent aujourd'hui qu'avec du plastique.

Sur le site Defense Distributed qui héberge le projet Wiki Weapon, la FAQ du groupe révèle une vision du monde plutôt inquiétante:

«Comment les gouvernements vont réagir s’ils doivent un jour fonctionner avec l’idée que tout citoyen a un accès instantané à une arme à feu par Internet? Découvrons-le.»

Photo: Vidéo postée sur Youtube du premier test de l'arme à feu. Capture d'écran
Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
LU SUR...
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
À la une de Slate »
LU,VU&ENTENDU
LIFE -
Publié le 04/12/2012
Mis à jour le 04/12/2012 à 12h39