New York: la photo du policier offrant des chaussures à un SDF devient virale

La photo du policier et du SDF prise par Jennifer Foster le 14 novembre 2012 à New York et diffusée par la police new-yorkaise

Vous aimez les belles histoires? Les lignes qui suivent vont vous plaire. Le policier Lawrence Deprimo travaille habituellement dans West Village à New York, mais le soir du 14 novembre il est en poste dans le quartier de Times Square. Et il croise un SDF, pieds nus.

«Il faisait froid et les pieds de cet homme étaient couverts de cloques. J'avais deux paires de chaussettes et j'avais encore froid», a raconté Lawrence Deprimo au New York Times.

Le policier entre alors dans un magasin de la 7e avenue pour lui acheter des chaussures chaudes et revient pour les lui offrir.

L'histoire aurait pu s'arrêter là. Mais, c'était sans compter Jennifer Foster, une touriste de l'Arizona qui a pris une photo du policier à genoux et du SDF en train d'enfiler ses nouvelles chaussures. Après ses vacances, de retour chez elle, elle envoie le cliché à la police new-yorkaise qui l'a ensuite diffusée sur sa page Facebook.

Résultat: près de 20.000 commentaires sur la photo et plus de 315.000 likes. Les internautes de cette page, habituellement réservée aux «photos de prises d'armes, de cérémonies de remise de prix et du préfet de police», note le quotidien américain, se sont passionnés pour cette histoire de solidarité. «C'est sans aucun doute le post le plus viral», a affirmé au New York Times Barbara Chen, la porte-parole de la police new-yorkaise qui a participé à la page Facebook. 

Ce n'est pas la première fois que ce type de réactions, face à l'acte d'un ou plusieurs individus, apparaissent sur Internet.

En juin 2012, une vidéo postée sur YouTube d'une grand-mère se faisant agresser verbalement par des jeunes dans un bus, a créé une vague de «vidéos de soutien, de révolte, de commisération sur Internet... Et un habitant de Toronto, Max, a lancé une opération de récolte de fonds sur le site Indiegogo.com. Le but [était] de réunir suffisamment d'argent pour permettre à Karen Klein de prendre sa retraite et de s'offrir des vacances», racontait Slate.fr. Au final, les internautes ont réuni plus de 700.000 dollars pour la femme du bus, de quoi s'offrir bien plus que des chaussures.