Life

Et si les aveugles pouvaient voir en braille?

Charlotte Pudlowski, mis à jour le 26.11.2012 à 12 h 00

Eye_iris par sarcaser via Flickr License CC.

Eye_iris par sarcaser via Flickr License CC.

Il existe déjà des prothèses rétiniennes, permettant à certaines personnes aveugles de lire des lettres ou de courtes phrases, mais cela grâce à un système très encombrant: une rétine artificielle assortie à une paire de lunettes surmontée d'une caméra, destinée à remplacer la rétine défectueuse pour capturer les images. «La prothèse Argus II permet actuellement aux patients porteurs de voir partiellement des objets, des couleurs et leur déplacement dans l'environnement», explique ainsi Generation-nt.

Mais désormais un nouveau système (toujours l’œuvre du groupe Second Sight qui a élaboré Argus II) pourrait révolutionner la situation des personnes aveugles. En plaçant un réseau d’électrodes dans l’œil d’un patient, des chercheurs sont en effet parvenus à transférer des motifs de braille directement sur la rétine. Sans la caméra.

Avec un tel système, les aveugles pourraient lire des panneaux dans la rue par exemple, l’implant permettant de traduire l’alphabet en braille et d’envoyer aux neurones visuels une image du braille.

Le blog scientifique Sur la Toile explique:

«Le système est beaucoup plus léger, mais il en est à ses balbutiements. La prothèse rétinienne comporte un tableau de 10 x 6 électrodes. Le braille classique, lui, compose ses lettres à partir d'un tableau de 6 points répartis en 3 x 2. Pour l'expérience, les chercheurs n'ont affiché que 6 points parmi les 60 électrodes disponibles. Ces électrodes ont directement été stimulées sans passer par la caméra. Elles devaient dessiner des lettres en braille. La personne aveugle qui a testé s'est donc mise à lire des lettres en braille affichées sur sa rétine

Le patient qui a fait l’objet du test utilisait auparavant l’Argus II normal et la lecture d’un mot entier pouvait prendre plusieurs minutes, notamment à cause d’une mauvaise résolution des images envoyées par la caméra. Avec le nouveau système, l’utilisateur pouvait lire jusqu’à une lettre par seconde, explique le site New Scientist. Mais on est encore loin de la vitesse permise par la lecture en braille par le toucher: environ 800 lettres par minute. Il s’agirait donc, au moins dans un premier temps, de s’en servir non pas pour la lecture de loisir (romans) mais davantage pour se mouvoir dans le monde extérieur, lire les panneaux de signalisation dans la rue, etc.

Ce nouveau système est en cours d’essai clinique sur trente personnes, et montre déjà des progrès quant à la perception du monde par les sujets du test, précise Cnet. Environ 65.000 personnes aux Etats-Unis et en Europe pourraient avoir l’utilité de cette prothèse selon Brian Mech, vice-président du développement de Second Sight.

Charlotte Pudlowski
Charlotte Pudlowski (741 articles)
Rédactrice en chef de Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte