Culture

Hitler et Eazy-E au paradis des mormons

Jamal El Hassani, mis à jour le 23.11.2012 à 14 h 35

Le temple mormon de Salt Lake City / Mike Fisher via FlickrCC license by

Le temple mormon de Salt Lake City / Mike Fisher via FlickrCC license by

Vous avez certainement déjà entendu parler de l’obsession des mormons pour la généalogie et de leurs archives de l’humanité qui remontent plusieurs siècles en arrière et contiennent plus de deux milliards de noms.

Mais vous êtes-vous déjà demandé pourquoi l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours (ça en jette non?) s’employait à conserver les noms de l’humanité tout entière si méticuleusement?

C’est parce que les Mormons pratiquent le baptême post-mortem, apprend-on sur io9:

«Actuellement, les mormons croient que le baptême est nécessaire pour qu’un individu puisse quitter la "Prison Spirituelle" –un endroit semblable au purgatoire de l’église catholique. Ceux qui n’appartiennent pas à l’Eglise Mormone entrent dans la Prison Spirituelle après leur mort.

En baptisant les morts, les mormons offrent aux personnes dans la Prison Spirituelle le choix d’accepter le Mormonisme et d’entrer dans le Royaume Céleste.»

Mais comment se déroule la cérémonie, étant donné qu’il semble compliqué d’immerger un mort dans l’eau? C’est simple, les mormons utilisent le baptême par procuration, explique io9:

«Un mandataire, souvent un jeune adulte de plus de 12 ans, est immergé sous l’eau pendant qu’un nom ou une liste de noms est appelé par un célébrant, l’acte de récitation confirmant le baptême.»

Cette pratique vise principalement à ce que les nouveaux membres de l’Eglise mormone puissent permettre à leur ancêtres d’accéder au paradis. Mais elle permet également de corriger un des grands casse-tête du christianisme traditionnel, explique The Washington Post:

«Que se passe-t-il si des personnes qui, sans que ce soit de leur faute, n’ont pas rejoint l’Eglise durant leur vie mortelle? Devraient-elles se voir refuser l’accès au paradis?»

Les mormons se sont également mis à baptiser nombre de personnes n’ayant aucun lien avec l’Eglise mormone. «Super nouvelle !, ironise le site d’info The Examiner, Vous pouvez faire tout ce que vous voulez pendant votre vie entière et être quand même sauvé lorsque vous mourrez!»

Alors qui pourrait-on croiser au paradis des mormons, se demande The Examiner?

Des personnes tout à fait recommandables telles que Gandhi, Bouddha, Christophe Colomb, Jeanne d’Arc ou encore Bernadette de Lourdes, mais aussi un sacré melting-pot de dictateurs et criminels en tout genre.

«Il y a forcément une amicale d’anciens nazis, ou un club, ou une association?» demandait OSS 117 dans une ambassade allemande.

Il semble que c’est au paradis mormon qu’il trouverait son bonheur. On peut y croiser la Dream Team nazie: Hitler, Eichmann, Goebbels, Himmler et Göring, mais aussi tout ce que l’Allemagne comptait de hauts gradés nazis (Slate vous épargne la liste complète, longue comme le bras, consultable ici pour les curieux).

A noter que les mormons ont également baptisé entre 300.000 et 400.000 juifs tués lors de la Seconde Guerre mondiale, rapporte io9. Les victimes et leurs bourreaux ensemble au paradis, c’est d’une logique implacable.

Les communistes ne sont pas en reste avec Marx, Staline, Mao et Ho Chi-Minh baptisés par l’Eglise mormone, ce qui promet une lutte acharnée au Royaume Céleste.

Que les fascistes ne crient pas au scandale, leur champion Benito Mussolini est aussi de la partie.

Enfin dans la catégorie WTF, on notera la présence d’Eazy-E, le rappeur du groupe de rap phare N.W.A, connu notamment pour le titre Fuck The Police. Il faut croire que même les mormons aiment le hip-hop old school aux lyrics violents...

Jamal El Hassani
Jamal El Hassani (83 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte