En Russie, les routes sont vraiment dangereuses [VIDEO]

Tunnel sous le pont de l'Alma, en décembre 2006. REUTERS/Charles Platiau

Tout internaute qui a déjà passé des heures à regarder des vidéos au hasard sur YouTube sait que les automobilistes russes ne sont pas vraiment un exemple de respect du code de la route et de conduite prudente, et qu’ils ont une passion pour les caméras embarquées à bord de leur véhicule.

Un internaute au bon cœur s’est donc dévoué pour faire une compilation de 15 minutes, repérée par le site Deadspin, d’images absurdes, et surtout terrifiantes pour quiconque devant utiliser les routes russes, de chauffards en pleine action.

Au menu? Des camions, des bus, des grues, des scooters, des chevaux, un hélicoptère, des tracteurs, des avions de chasse et bien plus encore…

Si la vidéo est fascinante et prête à sourire, le sujet est grave, et pris très au sérieux par les autorités russes et les organisations internationales. Chaque semaine, des accidents tragiques dus à la conduite en état d’ivresse ou à des excès de vitesse font la une des médias nationaux.

En 2009, le président Dimitri Medvedev déclarait:

«L’économie nationale a perdu 175 milliards de dollars à cause des accidents de la route au cours des cinq dernières années. C’est comparable aux dépenses totales de santé sur la même période.»

Entre 2006 et 2012, la Russie a dépensé deux milliards de dollars sur son programme de sécurité routière (1,55 milliards d'euros). L’OMS a lancé en 2010 une campagne pour encourager le respect des limitations de vitesse et le port de la ceinture en partenariat avec la Banque mondiale.

Résultat, la sécurité routière s’est améliorée ces dernières années en Russie, mais les routes y restent très dangereuses. En 2010, plus de 26.500 y sont morts sur les routes selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le taux de mortalité sur la route était de 18,7 pour 100.000 personnes en 2010 (il était de 21,1 en 2008), contre une moyenne européenne de 13 pour 100.000.

Malgré tout, le ministère des Affaires étrangères français met toujours en garde ses ressortissants:

«Les accidents automobiles constituent aujourd’hui le principal risque de sécurité en Russie.»

Et pour ceux qui voudraient épouser la culture locale, la punition sera au rendez-vous, prévient le Quai d’Orsay:

«Le taux d’alcoolémie au volant est fixé à zéro. En cas de contrôle, la tolérance ou bienveillance à l’égard d’un ressortissant étranger est inexistante.»