Economie

Assurer tout et n'importe quoi, c'est possible

Annabelle Georgen, mis à jour le 23.11.2012 à 9 h 16

Aliens / juvertson via FlickrCC Licence by

Aliens / juvertson via FlickrCC Licence by

Vous vous faites du souci pour vos jambes ou vos carpes koï? Assurez-les si ça vous peut vous rassurer, étant donné qu'aujourd'hui quasiment plus un seul domaine n'échappe aux mains des assureurs, comme le fait remarquer l'hebdomadaire allemand Focus, qui passe en revue les assurances les plus loufoques qu'il est possible de souscrire.

Si faire assurer une partie de son corps n'a rien de nouveau, comme le prouve l'exemple de l'acteur de cinéma muet américain Ben Turpin, qui dans les années 1920 avait fait assurer son œil droit qui louchait pour 25.000 dollars à la Lloyd's parce que ce dernier l'avait rendu célèbre, cette pratique reste aujourd'hui répandue chez les célébrités.

Selon les chiffres avancés par diverses agences de com, jamais confirmés par des compagnies d'assurances discrètes et scrupuleuses, les mains du gardien de but allemand Manuel Neuer seraient assurées pour trois millions d'euros et les poils du torse de Tom Jones l'auraient été autrefois pour 5,3 millions de dollars. Le corps du footballeur anglais David Beckham aurait une valeur d'assurance de 195 millions de dollars –dont 3,5 millions de dollars pour les seules jambes– tandis que les fesses de Jennifer Lopez seraient estimées à 20 millions de dollars –selon le quotidien bavarois Süddeutsche Zeitung, elle les aurait vraiment fait assurer, et ce pour 27 millions de dollars. Dans les années 1930, les jambes légendaires de Marlene Dietrich avaient une valeur d'assurance d'1,8 million de dollars.

Plus prosaïquement, certains artistes ou artisans dont le savoir-faire repose sur une partie de leur corps souscrivent eux-aussi ce type de contrat. Comme le note Focus:

«Ainsi les chanteurs assurent-ils leur voix, les pianistes leurs mains, les testeurs de thé ou de café ou les parfumeurs leur sens du goût et de l'odorat.»

Dans un autre registre, on peut aussi faire assurer son chien ou son chat (30% des chiens le sont en Suède), et même ses carpes koï, qui sont une sorte de placement financier (une carpe japonaise adulte vaut environ 1.500 euros).

Il est aussi désormais possible de faire assurer sa cérémonie de mariage: cela ne met bien évidemment pas à l'abri d'un «non», mais si la mariée, le marié ou un proche venait à tomber malade, ou bien en cas d'incendie du domicile et autres incidents non prévisibles, les frais engagés pour les festivités annulées peuvent être remboursés au couple assuré.

La palme de l'humour revient à la boutique allemande de cadeaux en ligne Crazy Presents, qui fait notamment commerce de faux titres de noblesses écossais et de doctorats bidon, qui propose une «assurance Alien» en cas d'enlèvement par les extraterrestres.

Valable un an, le contrat prévoit que l'assuré ne pourra recevoir d'indemnité que si celui-ci est en mesure de prouver la venue d'extraterrestres sur Terre dans les 30 jours suivant l'enlèvement, ce en présentant un certificat signé par les autorités militaires ou en ramenant des preuves matérielles bien précises:

«Preuves d'origine non-terrienne, comme par exemple des métaux inconnus sur Terre, des photographies d'extraterrestres ou autres preuves que nous jugeons acceptables.»

Annabelle Georgen
Annabelle Georgen (343 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte