France

UMP: les soutiens de Fillon le disent vainqueur à 26 voix d'écart

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 21.11.2012 à 15 h 26

Un podium vide au quartier général de l'UMP, le 18 novembre 2012. REUTERS/Benoît Teissier.

Un podium vide au quartier général de l'UMP, le 18 novembre 2012. REUTERS/Benoît Teissier.

On le croyait terminé, le psychodrame de l'élection du président de l'UMP vient de connaître un nouvel épisode ce mercredi 21 novembre.

Selon Eric Ciotti, le directeur de campagne de François Fillon, la Commission d'organisation et de contrôle des opérations électorales de l'UMP (Cocoe) aurait omis de décompter 1.304 voix provenant de trois fédérations d'outre-mer (Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna et Mayotte), écrit Le Lab.

Or la réintégration de ces voix oubliées dans le décompte donnent une avance de 26 voix à François Fillon.

Selon l'équipe de François Fillon, le président de la Cocoe Patrice Gélard aurait lui-même admis cette erreur au téléphone avec l'intéressé...

Valérie Pécresse, Laurent Wauquiez et Eric Ciotti réunissent la presse mercredi dans l'après-midi pour demander à la Commission de reconnaître la victoire de leur champion.

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte