Monde

Deutsche Stadion, le plus grand stade du monde qu'Adolf Hitler voulait construire

Temps de lecture : 2 min

Maquette du stade Olympique / Der Spiegel via Dokumentationszentrum Reichsparteitagsgelände
Maquette du stade Olympique / Der Spiegel via Dokumentationszentrum Reichsparteitagsgelände

Si la Seconde Guerre mondiale n’avait pas éclaté, les Nazis auraient construit le plus grand stade du monde, rapporte l’hebdomadaire allemand Der Spiegel.

C’est le 9 septembre 1937, lors du congrès du Parti nazi, qu’Hitler annonce le début des travaux d’un stade qui serait construit par Albert Speer à Nuremberg et dont la construction s’achèverait en 1945. Les dimensions du stade sont hallucinantes et témoignent de la mégalomanie du Führer:

«Le stade devait pouvoir accueillir plus de 400.000 personnes [à titre de comparaison, le Stade de France ne peut contenir "que" 80.000 personnes] [...] Le Deustche Stadion [nom donné au stade, NDLR] aurait mesuré 800 mètres de long et 450 mètres de large, et sa façade extérieure aurait été haute de 90 mètres [...] Deux gigantesques tours se seraient dressées à chaque extrémité du bâtiment en forme de fer à cheval, servant de perchoirs à d’énormes aigles d’une evergure de 15 mètres.»

Le plan du site Olympique / Der Spiegel via Dokumentationszentrum Reichsparteitagsgelände

La simple maquette –que les Nazis avaient construite uniquement pour tester l’acoustique et la vue qu’offrirait le vrai stade– pouvait accueillir 40.000 personnes et mobilisa 400 ouvriers pendant 18 mois, rapporte le quotidien israélien Haaretz.

Et le prix dans tout ça? Aucune importance pour Hitler, dont Der Spiegel rapporte les propos:

«C’est moins que deux navires de guerre Bismarck. Regardez à quelle vitesse un vaisseau armé est détruit, et s'il survit, il devient un tas de ferraille en dix ans de tout façon. Mais ce bâtiment sera encore debout dans plusieurs siècles.»

Le stade aurait eu comme principale vocation d’accueillir les différentes disciplines olympiques de l’athlétisme et à l’occasion, d’accueillir les congrès du Parti nazi.Selon Haaretz, lorsque l’on avertit Hitler que les terrains de son stade n’étaient pas aux dimensions olympiques règlementaires, il balaya ces remarques d’une réponse qui en dit long sur sa certitude de gagner la guerre et d’établir durablement le IIIe Reich:

«Ça n’a aucune importance. Les Jeux olympiques de 1940 se dérouleront à Tokyo. Après cela, ils se dérouleront en Allemagne pour toujours, dans ce stade. Ce sera à nous de décider quelles seront les dimensions des stades de sport.»

Hitler prévoyait également d’organiser des «Jeux aryens» dans ce stade, selon le site de science et de technologie io9.

Le prix abyssal du stade finit par entraver sa construction lorsque l’Allemagne s’engagea dans la Seconde Guerre mondiale et que tout l’argent disponible fut consacré à l’effort de guerre.

Cependant, la maquette construite dans le village d’Achtel, à 40 kilomètres de Nurememberg existe toujours. Elle a été classée monument historique par les autorités allemandes en 2002 afin de préserver le souvenir de la démesure nazie.

Jamal El Hassani Journaliste

Newsletters

Le travail de sape d'Orbán pour pousser Soros hors de Hongrie

Le travail de sape d'Orbán pour pousser Soros hors de Hongrie

Les fondations du milliardaire-philanthrope américano-magyar quittent Budapest où elles travaillaient depuis 1984. Un départ accéléré par vingt-quatre mois d’intense campagne gouvernementale anti-Open Society.

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Newsletters