Monde

«Parle anglais ou meurs»: des Françaises victimes d'une agression xénophobe et sexiste en Australie [VIDÉO]

Cécile Dehesdin, mis à jour le 21.11.2012 à 16 h 04

Capture d'écran de la vidéo

Capture d'écran de la vidéo

Des jeunes femmes françaises se sont fait insulter et menacer dans un bus de Melbourne par des Australiens excédés qu'elles chantent une chanson dans leur langue natale. Un passager du bus a filmé la scène, où l'on entend et voit un homme crier «Speak English or die motherfucker» («parle anglais ou meurs enculé(e)») et un autre menacer de «couper les seins de cette salope».

L'agression du 11 novembre a commencé quand une jeune femme a chanté en français, explique dans sa vidéo le passager et comédien Mike Nayna, et qu'une autre passagère du bus s'est alors mis à scander «Aussie, Aussie, Aussie» (Australie, Australie, Australie).

La Française a continué à chanter, un peu plus fort, rapporte Mike Nayna, qui pense qu'elle croyait que tout ça était bon enfant. Et là des passagers à l'avant du bus se sont énervés et se sont mis à insulter les Françaises, ce que le jeune homme a filmé:

D'après lui, la Française a crié «Mais vous êtes fous!» aux gens qui l'insultaient, et la situation a continué d'empirer. La Française a apparemment dit à des gens de partir, vu que c'était leur arrêt, on voit ensuite sur la vidéo une femme lui proposer peu sympathiquement de descendre du bus, apparemment pour régler les choses dehors. Son compagnon pousse une poussette avec un jeune enfant dedans, et ajoute:

«Putain je vais te planter, salope, si tu parles à ma meuf comme ça! Vas-y, descends, sale pute!»

Pendant que l'homme (et la poussette) descend après sa femme, un autre des agresseurs crie à la Française:

«Tout le monde dans ce bus veut te tuer, et va falloir que tu descendes à un moment ou à un autre, salope!»

La famille descendue du bus frappe contre le véhicule et on entend même le bruit d'une fenêtre cassée, alors qu'un passager crie au chauffeur de fermer les portes et de repartir.

Mike Nayna explique à The Age que les agresseurs s'encourageaient les uns les autres dans une mentalité de foule et raconte qu'au début, il a essayé d'intervenir dans la dispute, et a été accueilli par une tirade raciste d'un des hommes disant que «les noirs devraient s'asseoir au fond du bus» (il a la peau marron clair). Un autre passager a donné une bière à l'un des agresseurs et lui a proposé d'utiliser son couteau de pêche, ajoute-t-il. La police a lancé une enquête.

L'incident a ajouté au débat sur les attitudes racistes en Australie, note le Guardian, qui rappelle qu'en 2010 un étudiant indien avait été poignardé à Melbourne, et que l'Inde avait ensuite publié un avertissement sur les voyages dans le pays.

Dans une tribune, un journaliste de The Age estime également que l'agression raciste et sexiste est un pas en arrière dans la tentative gouvernementale d'augmenter la sécurité des femmes en Australie et de diminuer les violences domestiques et les menaces contre elles.

Cécile Dehesdin
Cécile Dehesdin (610 articles)
Rédactrice en chef adjointe
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte