Londres: la violente agression qui choque l'Angleterre (VIDÉO)

Capture d'écran de la vidéo diffusée par la Metropolitan Police

La police britannique a diffusé des images perturbantes, prises par une caméra de vidéosurveillance à Plaistow, dans l’est de Londres, d’un homme agressant par derrière de manière très violente une jeune femme de 16 ans, sans aucune raison apparente selon les autorités. Elles espèrent que la vidéo permettra à des témoins d’identifier l’agresseur.

Le site de la Metropolitan Police décrit ainsi l’agression dans son appel à témoins:

«A environ 12h30 ce jour-là [mardi 13 novembre], un suspect masculin a suivi une jeune femme de 16 ans depuis sa maison sur environ 500 mètres puis a couru jusqu’à elle par derrière et lui a délivré un coup de poing au visage au moment où elle passait devant le pub Black Lion. C’était une attaque non-provoquée. La victime est tombée au sol et a perdu connaissance.»

Les médias du pays, et notamment les tabloïds, n’ont pas tardé à s’emparer de la vidéo à grands coups de titres outrés. «Est-ce le voyou le plus brutal du pays?» interroge le Daily Mail, qui parle d’une «attaque sauvage». La victime s’est réveillée dans l’ambulance qui l’amenait à l’hôpital, où des contusions et des coupures ont été constatées sur son visage, rapporte le Mail. Elle a pu rentrer chez elle dans la journée après une série de tests médicaux.

Le Daily Mirror, autre grand tabloïd anglais, titre sobrement:

«Retrouvez cet abominable voyou: des images de vidéosurveillance montre le moment écœurant où une adolescente se fait mettre à terre par un coup de poing»

Comme le rapportait la BBC en avril dernier, Londres est une des capitales les plus sûres au monde, malgré le sentiment d’insécurité d’une partie de ses habitants. Son taux d’homicide est le 21e plus bas des 112 grandes villes étudiées par les Nations unies dans un rapport de 2009, avec 1,6 meurtres pour 100.000 personnes.

«Malgré tout, la criminalité reste un sujet de préoccupation pour beaucoup de Londoniens et un terrain d’affrontement clé dans les élections municipales» écrivait BBC News. Elections finalement gagnées par le maire sortant Boris Johnson, qui avait fait baisser la criminalité globale de la ville de 4,6% au cours de son premier mandat.