Culture

Le dessin qui a fait du Jack Nicholson de «Shining» le Joker de «Batman» mis aux enchères

Jean-Marie Pottier, mis à jour le 16.11.2012 à 11 h 10

Jack Nicholson Joker Inspiration Art. ComicConnect.

Jack Nicholson Joker Inspiration Art. ComicConnect.

Si Jack Nicholson est devenu le Joker dans Batman de Tim Burton (1989), c’est à cause d’un dessin griffonné sur un coin de table, qui est mis aux enchères ces jours-ci.

ComicConnect, un site spécialisé dans les comics et leurs produits dérivés, propose en effet à la vente un dessin signé Michael Uslan, producteur exécutif de tous les Batman de l’époque moderne, représentant l’acteur dans la peau du célèbre méchant. Et sa particularité, c’est qu’il fait le lien avec un autre célèbre rôle de méchant interprété par Nicholson: celui de Jack Torrance, l’écrivain du Shining de Stanley Kubrick.

En 1980, à la sortie de ce film, Uslan, qui réfléchissait déjà au retour à l’écran de Batman, a en effet repéré une photo publicitaire de Nicholson dans Shining, tirée de la scène où il tente de pénétrer dans la pièce où s’est barricadée Shelley Duvall en criant «Here’s Johnny!». Il l’a alors recoloriée pour transformer l’acteur en Joker.

Uslan avait déjà raconté cette histoire dans son autobiographie parue l’an dernier, The Boy Who Loved Batman: A Memoir. Celui qui était à l’époque un jeune fan de comics —il leur avait même consacré un cours dans son université dans l’Indiana—, qui n’avait encore produit aucun film, racontait que, pour réussir dans sa difficile tâche de vendre Batman aux studios, il écrivait alors un script, Return of the Batman, tout en rédigeant un mémo expliquant pourquoi la version cinéma serait plus fidèle à l’esprit du comic que la célèbre série télé:

«La troisième pièce du puzzle s’est mise en place à la fin du mois de mai 1980. Memorial Day arrivait et j’ai sauté dans un bus pour le New Jersey pour rentrer chez moi. A la station de bus, j’ai acheté le New York Post du week-end. Et elle était là! La célèbre photo de promo de Jack Nicholson pour le film d’horreur Shining, qui sortait ce week-end-là en même temps que le plus attendu L’Empire contre-attaque.

J’ai immédiatement compris ce que je voyais et j’ai déchiré la photo. Je pouvais difficilement contenir mon excitation en attendant de descendre du bus, de courir à mon bureau chez moi et de commencer à travailler dessus. J’ai utilisé du Tipp-Ex pour blanchir le visage de Nicholson, un stylo rouge pour dessiner ses lèvres, puis un marqueur noir pour les cheveux.

Voilà! [1] Il était le seul acteur qui pouvait jouer le Joker! Non, il ETAIT le Joker.»

Si vous voulez encadrer cette pièce de collection dans votre salon, vous avez jusqu’au 3 décembre. Il vous en coûtera au moins 900 dollars, le prix de réserve de l’objet, pas encore atteint malgré déjà plus de vingt offres. Comme le disait Jack le Joker: «Money, money, money! Who do you trust?»

[1] En français dans le texte.

Jean-Marie Pottier
Jean-Marie Pottier (944 articles)
Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte