France

UMP-FN: un militant de droite sur deux souhaite des accords électoraux

Temps de lecture : 2 min

Marine Le Pen lors d'un meeting à Lille le 19 février 2012, REUTERS/Pascal Rossignol
Marine Le Pen lors d'un meeting à Lille le 19 février 2012, REUTERS/Pascal Rossignol

La radicalisation des sympathisants de droite se poursuit, selon un sondage publié ce dimanche dans le Journal du Dimanche.

L'étude, menée par l'Ifop du 6 au 8 novembre sur un échantillon de 2.023 personnes, montre que 50% des sympathisants de droite souhaitent que l'UMP et le Front national passent des accords électoraux pour les élections locales (municipales, cantonales, régionales...). Ils sont également 50% à répondre non.

Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop, explique au JDD:

«Entre les sympathisants UMP et ceux du FN, il n’y a plus grand-chose.»

Le JDD continue: «Il est que sur l’assistanat, les chômeurs, l’immigration ou l’islam, la convergence est presque totale.»

Par exemple:

  • 88% des sympathisants UMP et 97% des sympathisants FN pensent que «l'islam progresse trop en France».
  • 84% des sympathisants UMP et 97% des sympathisants FN pensent qu'il y a «trop d'immigrés en France».

Cliquez sur l'image pour la voir en grand

Quand on se penche sur le détail de l'étude, on constate malgré tout que le souhait d'alliance UMP-FN est en baisse depuis juin 2012 chez les sympathisants UMP. En juin, ils étaient 48% à souhaiter ces accords électoraux, ils sont 44% à se prononcer pour en novembre. Et ils sont 56% à les refuser (contre 52% en juin).

Cliquez sur l'image pour la voir en grand

En revanche, les sympathisant FN sont largement plus favorables à ces alliances (avec une faible évolution: 73% en novembre contre 72% en juin). Et cela même alors que Marine Le Pen continue à rejeter tout accord avec l'UMP.

Cécile Chalancon Editrice à Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters