Monde

Le général David Petraeus, directeur de la CIA, démissionne à cause d'une liaison avec sa biographe

Jean-Marie Pottier, mis à jour le 10.11.2012 à 10 h 29

David Petraeus (Darren Livingston/CIA).

David Petraeus (Darren Livingston/CIA).

Selon Slate.com, le directeur de la CIA et ancien commandant des forces américaines en Irak et en Afghanistan David Petraeus, qui a annoncé son départ de son poste vendredi 9 novembre dans l'après-midi, a démissionné à cause d'une affaire extramaritale avec Paula Broadwell, l'auteure d'un récent livre «hagiographique» sur lui, All In: The Education of General David Petraeus.

Fred Kaplan, l'auteur de l'article, explique que des sources lui ont affirmé que Barack Obama, «qui s'entendait très bien avec Petraeus ces dernières années, avait longuement hésité pendant vingt-quatre heures en recevant sa lettre de démission avant de l'accepter» et ajoute que cette décision «met sans doute fin à la carrière d'un des plus célèbres chefs militaires américains depuis des décennies, et peut-être un des plus malins stratégiquement». «Dans sa vie personnelle, il avait toujours été vu comme quelqu'un de droit et d'équilibré. Peu auraient imaginé que sa fin viendrait sur un scandale moral», conclut le journaliste.

Slate.com a déniché plusieurs vidéos de Paula Broadwell évoquant David Petraeus, par exemple sur CBS en début d'année.

La journaliste avait également signé un article sur le général lundi dans Newsweek, intitulé «Les règles de vie du général David Petraeus».

Il a rendu les Etats-Unis «plus sûrs et plus forts»

«Après plus de 37 ans de mariage, j'ai fait preuve d'un énorme manque de jugement en m'engageant dans une relation extraconjugale. Un tel comportement est inacceptable à la fois comme mari et comme dirigeant d'une organisation comme la nôtre», a écrit Petraeus dans un communiqué aux employés de l'agence.

Le New York Times cite un communiqué de Barack Obama saluant le travail «extraordinaire» de Petraeus pour son pays, qu'il a rendu «plus sûr et plus fort». Le dirigeant n'occupait la tête de la CIA que depuis moins d'un an et demi, après avoir remplacé pendant un an à la tête de la coalition internationale en Afghanistan le général Stanley McChrystal, qui avait quitté son poste après une interview polémique accordée au magazine Rolling Stone.

Comme l'explique l'AFP, cette démission «intervient alors qu'il devait être entendu la semaine prochaine par la commission du renseignement du Sénat et de la Chambre des représentants consacrée à l'attaque du consulat américain de Benghazi (Libye) le 11 septembre» et «constitue une épine dans le pied d'un président tout juste réélu qui doit déjà remplacer plusieurs membres influents de son cabinet comme la secrétaire d'Etat Hillary Clinton et le chef du Pentagone Leon Panetta, donnés partant».

L'intérim de David Petraeus sera assuré par son numéro deux, Michael Morell, et l'un des noms cités pour le remplacer est celui de John Brennan, conseiller de Barack Obama pour l'antiterrorisme.

Jean-Marie Pottier
Jean-Marie Pottier (944 articles)
Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte